Européennes : Edouard Martin, un candidat en acier trempé

le
11
Européennes : Edouard Martin, un candidat en acier trempé
Européennes : Edouard Martin, un candidat en acier trempé

Vesoul (Haute-Saône) et Forbach (Moselle) De nos envoyés spéciaux

Il allume une cigarette à peine descendu de la voiture. Trois paquets par jour, un haut-fourneau à lui tout seul. Edouard Martin, l'ancien leader CFDT de Florange, aujourd'hui tête de liste du PS pour les européennes dans la région Grand Est, se marre : « Un haut-fourneau, c'est ce que mes copains me disent. » Puis, pensif : « Il faudrait quand même que je me calme, cet été peut-être... »

Cité du Mont-Marin, à Vesoul. Un soleil froid passe au laser les tours et le maigre centre commercial. A la tête d'une petite troupe de militants, paquet de tracts sous le bras, Edouard Martin, 51 ans dans un mois, fonce vers un groupe de consommateurs attablés devant un café. Beaucoup sont d'origine turque. La discussion s'engage aussitôt.

Un quadra raconte son expérience de petit patron : « J'étais à Paris, qu'est-ce que vous voulez faire face à des entreprises qui prennent des Roumains ou des Polonais payés une misère ? On ne peut pas lutter. Et ça, c'est l'Europe. » L'ancien syndicaliste CFDT réplique : « Chez Mittal, ils jouaient les Roumains contre nous. Ce qu'il faut, c'est une harmonisation sociale en Europe. »

« Ah, c'est vous le syndicaliste qui a retourné sa veste ! »

Un jeune s'énerve : « Y en a marre de papoter, papoter, papoter. On papote toute la journée, emplois d'avenir, emplois de génération... et y a rien qui se passe ! » Le jeune patron revient à la charge : « Ici, on a tous voté à gauche, mais Hollande fait une politique de droite, on n'a rien compris ! » En aparté, une des responsables socialistes présents murmure : « Joker ! »

Sortie du lycée agricole, en haut de la côte. Un jeune de 19 ans, longiligne, jean et sweat-shirt à capuche, lance à Martin, sans agressivité mais direct : « Ah, c'est vous le syndicaliste qui a retourné sa veste ! » L'intéressé, qui porte justement sa plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le lundi 19 mai 2014 à 15:03

    Il ne pouvait qu'atterrir au PS, là où les finissent les vendus de causes iniques: harlem desir, lieneman, Dray etc: se faire servir la soupe pour avoir poussé des cris d'orfraie et avoir attiré la naïveté médiatique. Je vote pour que des sangsues de cet acabit n'aille pas au parlement

  • M2833874 le lundi 19 mai 2014 à 14:08

    Un titre plus juste serait un 'profiteur en acier trempé'.

  • marcsim5 le lundi 19 mai 2014 à 13:22

    Depuis le 1er avril 2014, le vote blanc est comptabilisé (loi du 21 février 2014) : " Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. ".....A cet égard, les prochaines élections européennes seront une première.....

  • M940878 le lundi 19 mai 2014 à 13:00

    surtout un faux-Kul

  • jbellet le lundi 19 mai 2014 à 11:09

    un faux c.ul au service de la propagande du PS

  • M4426670 le lundi 19 mai 2014 à 10:34

    Elle est bonne: elle faite avec notre fric!

  • M4426670 le lundi 19 mai 2014 à 10:33

    Trempé dans la soupe PS........

  • M4426670 le lundi 19 mai 2014 à 10:33

    Enfumage.....

  • dhote le lundi 19 mai 2014 à 09:35

    Pour ses convictions politiques c'est un modèle du genre, comme lèche-c.l on ne fait pas mieux.

  • fgino le lundi 19 mai 2014 à 08:23

    le Lucky luke de la politique ou plutôt le rantanplan !!!