Européennes : des ténors UMP appellent à une réforme profonde du parti

le
4
Européennes : des ténors UMP appellent à une réforme profonde du parti
Européennes : des ténors UMP appellent à une réforme profonde du parti

Le réveil est douloureux pour l'UMP. Au lendemain des élections européennes, le parti de droite, devancé par les extrémistes du FN de cinq points, accuse le coup. La direction et le mauvais climat au sein du parti sont mis en cause par de nombreux ténors du parti.

Les désaccords internes sur les enjeux européens d'une part et l'affaire Bygmalion d'autre part ont en effet entaché la campagne européenne de l'UMP, qui pouvait se targuer «d'être le premier parti» de France après des municipales menées en bon ordre de bataille. A l'issue des européennes, à l'inverse, l'UMP a fait campagne en ordre dispersé, avec cette fronde notamment d'Henri Guaino qui a proclamé publiquement n'avoir pas voté pour les listes UMP.

S'ajoute à ces divisions l'affaire Bygmalion, qui implique Jean-François Copé, président de l'UMP. Ce dernier est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur les 18 millions d'euros versés à une filiale de Bygmalion, agence de communication dirigée par ses proches, dans le cadre de la campagne présidentielle de 2012. 

Après la contre-performance politique de l'UMP de ce dimanche, plusieurs responsables, en alerte, en appellent à une refondation du mouvement.   

«L'honneur de l'UMP est mis en cause»

Depuis dimanche soir, c'est l'avalanche de déclarations chez les responsables UMP. François Fillon a déclenché les hostilités avec des mots durs. L'ex-Premier ministre, l'un des premiers à prendre la parole dès les estimations de sortie des urnes, a fustigé une UMP «atteinte dans sa crédibilité» qui «doit s'interroger sur les raisons de son échec». «Elle n'a pas été en mesure de rassembler et son honneur est mis en cause», a tancé le politique, faisant notamment référence à l'affaire Bygmalion et à son grand rival Jean-François Copé.  

Le Vice-président du parti, Laurent Wauquiez, a estimé dans la soirée que «l'UMP (aurait) besoin d'une profonde reconstruction». Bruno Le Maire a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JODHY le lundi 26 mai 2014 à 13:00

    Nicolas ........reviens vite

  • BIS78 le lundi 26 mai 2014 à 12:51

    c'est vraiment 1 bon ce copétant qu'il sera là gros mou peut rigoler et nous enfumer

  • fgino le lundi 26 mai 2014 à 12:25

    il faut virer Fillon !! mauvais perdant! mauvais 1er ministre! jamais président! charisme d'un oursin !

  • jbellet le lundi 26 mai 2014 à 12:06

    il faut virer guaino et copé, ils nuisent tous les deux a l'UMP