Européennes : cette fois-ci, Hollande n'ira pas voter en Falcon...

le
0
Le président François Hollande arrive en voiture à l'Élysée, le 26 mars 2014.
Le président François Hollande arrive en voiture à l'Élysée, le 26 mars 2014.

Il a bien retenu la leçon. Après avoir martelé, pendant la campagne présidentielle, sa velléité de privilégier le train plutôt que l'avion "pour donner le bon exemple" et se démarquer de Nicolas Sarkozy, l'aller-retour en Falcon de François Hollande pour le premier - et unique - tour des élections municipales le 23 mars dernier n'avait pas été du meilleur effet. Coût du bulletin de vote ? Environ 15 000 euros. Au soir de son élection, le 6 mai 2012, le président de la République s'était déjà vu reprocher d'avoir utilisé deux Falcon pour rentrer au plus vite de Tulle au Bourget, deux jets loués par le PS à la compagnie de Bruno Perdriel pour la modique somme de 30 000 euros. À chacun son Fouquet's...

Fini, les bêtises. Comme nous l'apprend l'Élysée, c'est bien en voiture que le président se rendra dimanche dans son ancien fief corrézien pour glisser son bulletin dans l'urne pour les européennes. Le départ est prévu le matin même de Paris et le retour, avant 20 heures, afin de suivre en direct les résultats du scrutin. Soit pas moins de dix heures de route dans la journée. Un long trajet dont le président a pourtant l'habitude. Ne le faisait-il pas plusieurs fois par semaine lorsqu'il était conseiller général de Corrèze ?

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant