Européennes 2014 - Jean-Claude Trichet : "L'euro est une grande réussite !"

le
0
Jean-Claude Trichet défend la monnaie unique avant les européennes de dimanche.
Jean-Claude Trichet défend la monnaie unique avant les européennes de dimanche.

Sur nos billets, dans nos portefeuilles, figure sa signature. Président de la BCE de 2003 à 2011, Jean-Claude Trichet a subi de plein fouet la grande crise de 2008. Une crise due, selon lui, à la légèreté des gouvernements, et non à la monnaie unique, qui est sortie renforcée du cataclysme. Interview.Le Point : Pour vous, l'euro, c'est un semi-échec ou une semi-réussite ? Jean-Claude Trichet : C'est une grande réussite ! Cette monnaie, partie de rien en 1999, est, quinze ans après, la deuxième monnaie du monde. Je me souviens de conférences à New York, neuf mois avant le lancement de l'euro, où la quasi-totalité de l'assemblée était persuadée que cette devise ne verrait pas le jour, et ne pouvait, en tout état de cause, être qu'inexistante par rapport au dollar. Qu'elle ait pu se faire, qu'elle se soit imposée comme la deuxième devise mondiale, qu'elle ait gardé la confiance des épargnants européens et mondiaux malgré la crise, tout cela en fait un indéniable succès. Il n'y a pas de plus rigoureux stress test que la crise financière la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale ; et il n'y a pas de meilleure preuve du succès de l'euro, en tant que monnaie, que d'avoir gardé un haut niveau de crédibilité dans cette crise. Comme vous le savez, le débat principal, aujourd'hui, est de savoir si la monnaie n'est pas trop crédible, si elle n'inspire pas trop confiance aux épargnants mondiaux, au point de devenir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant