Européennes 2014 : dans la nuit d'Amsterdam, que reste-t-il de l'idéal européen ?

le
0
Un panneau électoral à Amsterdam.
Un panneau électoral à Amsterdam.

À la veille du résultat des élections européennes, il flotte comme une ambiance de finale de Ligue des champions dans le quartier rouge d'Amsterdam. Parmi les jeunes Européens présents, nombreux sont ceux qui ne se seront pas rendus aux urnes. De passage dans la Venise du Nord, nous sommes allés à la rencontre des jeunes européens pour comprendre l'idée qu'ils se font de l'Europe. Croisée au détour d'une rue, Juliette affirme avoir accompli son devoir citoyen. Elle s'est rendue jeudi dans son bureau de vote (les élections européennes aux Pays-Bas se sont tenues jeudi 22 mai, NDLR) car l'Europe est "importante" à ses yeux. Tirant un bilan plutôt positif des premières estimations aux Pays-Bas, elle est fière que le Parti pour la liberté (un parti affilié à l'extrême droite, NDLR), mené par Geert Wilders, n'ait pas atteint son objectif. Avec 12 % des estimations de vote, les eurosceptiques ont subi une véritable douche froide dans tout le pays. "L'Europe, c'est l'unique moyen de s'unir pour encadrer l'économie, l'énergie et l'environnement. Les choses doivent changer avec l'Europe", ajoute-t-elle. "L'euroscepticisme britannique" Mais cet intérêt pour l'Europe s'arrête net aux frontières des Pays-Bas. Juliette admet en effet ne pas s'intéresser aux enjeux politiques des autres pays de l'Union. Une position qui semble partagée par la majorité des fêtards présents ce soir-là. Quel que soit leur pays d'origine, ils partagent tous un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant