Europe: vif rebond, le non-Brexit gagne en probabilité.

le
0

(CercleFinance.com) - Chahutées ces derniers jours, les places européennes s'apprêtent à bien finir la semaine alors que l'hypothèse d'un maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne (UE) (re)gagne en consistance. La hausse des prix du pétrole est un autre facteur de soutien aux marchés actions.

Vers 11h45, l'AEX (Amsterdam), le CAC 40 et le Dax gagnent respectivement 1,1, 1,4 et 1,5%, tandis qu'à Londres le Footsie 100 prend 1,6% et qu'à Bruxelles le BEL 20 s'octroie 1,9%. Le SMI (Zürich) et le PSI 20 (Lisbonne) engrangent pour leur part 1,7%. Enfin, l'Ibex 35 (Madrid) et surtout le Footsie MIB (Milan) font feu de tout bois avec des gains respectifs de 2,1 et 3% environ.

'On assiste à une vague d'achat assez convaincante ce matin, avec des investisseurs qui semblent se dire que le Royaume-Uni pourrait finalement rester dans l'Union', a commenté ce matin un trader en poste à Londres selon lequel 'la mort tragique de Jo Cox (députée britannique partisane du non-Brexit et assassinée hier dans des circonstances encore troubles) pourrait avoir une incidence importante sur l'issue du scrutin'.

Sur le marché des changes, l'euro avance de 0,2% face au dollar à 1,1249, alors que la baril de brut léger américain (WTI) reprend 1,1% à 46,7 dollars.

Seul indicateur notable du jour des 2 côtés de l'Atlantique, les chiffres des mises en chantier et permis de construire aux Etats-Unis au titre du mois de mai seront connus cet après-midi.

Concernant les valeurs, les bancaires, malmenées ces derniers jours, retrouvent des couleurs sur fond de rachats à bon compte et de retour en grâce de l'hypothèse d'un 'non-Brexit'. A Paris, Société Générale (+5,3%), BNP Paribas (+5%) et Crédit Agricole (+4,4%) occupent ainsi les 3 premières places du CAC 40.

Le titre BP engrange quant à lui 1,8% à Londres. Le géant pétrolier a annoncé la création d'une joint venture avec son homologue russe Rosneft ciblant les hydrocarbures en Sibérie et qu'il détiendrait à hauteur de 49%.

Enfin, le distributeur britannique Tesco (+2,2%) poursuit sa réorganisation avec la cession de sa chaîne de jardineries Dobbies Garden Centres à un groupe d'investisseurs contre 217 millions de livres sterling (274 millions d'euros environ) en espèces.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant