Europe: vent favorable en provenance de Jackson Hole.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'instar du DAX de Francfort (+0,7%) et du FTSE de Londres (+0,5%), les indices actions européens se dirigent vers une clôture nettement dans le vert, revigorés par le discours de Janet Yellen à Jackson Hole.

La présidente de la Fed a noté que le comité stratégique qu'elle dirige s'attend à une croissance 'modérée' aux Etats-Unis, accompagnée d'un raffermissement du marché du travail et d'une inflation en hausse autour de 2% au cours des deux années qui viennent.

'A vrai dire, au vu des performances solides constamment enregistrées par le marché de l'emploi et de nos perspectives en matière d'activité et d'inflation, je pense que le scénario d'une hausse des 'Fed funds' s'est renforcé au cours des derniers mois', a-t-elle souligné.

'Bien sûr, nos décisions dépendent toujours de la confirmation par les données économiques des prévisions établies par le comité', a-t-elle rappelé néanmoins, une prudence qui semble accréditer le scénario d'un statu quo sur les taux le mois prochain.

Les opérateurs ont aussi pris connaissance, cet après-midi aux Etats-Unis, d'une révision en baisse de la croissance du PIB américain pour le deuxième trimestre, à +1,1% en rythme annualisé, ainsi que de l'indice de confiance 'UMich' à 89,8 pour le mois d'août.

De ce côté de l'Atlantique, ont été confirmées une stagnation du PIB de la France au deuxième trimestre, ainsi qu'une croissance de 0,6% de celui du Royaume Uni.

'La croissance semble prête à ralentir significativement au second semestre, alors que l'incertitude liée au vote du Brexit fera sentir ses effets', tempère Capital Economics.

Le CAC40 parisien prend 0,9%, malgré un repli de 1,4% de Vivendi au lendemain de résultats semestriels de la maison-mère d'Universal Music et de Canal+, résultats qui ont légèrement manqué les attentes.

L'AEX d'Amsterdam progresse de 0,8%, tiré en particulier par le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto (+6%) qui a amélioré sa marge opérationnelle au premier semestre.

Le Bel20 de Bruxelles gagne 0,6%, avec entre autres une progression de 1% d'AB InBev alors que sa fusion avec SABMiller pourrait être suivie par la suppression, sur trois ans, d'environ 3% de l'effectif combiné.

Le PSI de Lisbonne avance enfin de 0,5%, emmené notamment par le groupe de BTP Mora Engil (+3,8%), devant les groupes télécoms NOS (+1,9%) et Pharol (+1,7%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant