Europe : un Polonais président du Conseil, une Italienne diplomate en chef

le
0
Europe : un Polonais président du Conseil, une Italienne diplomate en chef
Europe : un Polonais président du Conseil, une Italienne diplomate en chef

Ce sont les deux nouveaux visages de l'Europe. La ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, a été nommée chef de la diplomatie de l'UE par les dirigeants européens réunis samedi à Bruxelles. Le Premier ministre polonais Donald Tusk a pour sa part été désigné comme futur président du Conseil européen. Après la nomination fin juin du Luxembourgeois Jean-Claude Juncker pour diriger la Commission, le trio de tête de l'Europe est au complet. L'équilibre politique reste inchangé: deux conservateurs et une socialiste.

Les deux dernières nominations ne faisaient plus guère de doute: un consensus s'était formé sur le nom de Mme Mogherini pour remplacer la Britannique Catherine Ashton, et M. Tusk apparaissait ces derniers jours comme le grand favori. C'est la première fois qu'un pays de l'Est obtient un des postes majeurs de l'UE, 25 ans après la désintégration du bloc communiste et 10 ans après leur adhésion à l'Union.

Federica Mogherini, nommée samedi chef de la diplomatie européenne remplace la Britannique Catherine Ashton, mal connue et peu expérimentée au moment de sa désignation, qui a été la première à avoir occupé ces fonctions. Elle a réussi sa fin de mandat avec son rôle de premier plan dans les négociations sur le nucléaire iranien, et entre la Serbie et le Kosovo. Le poste de «Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité» a été créé par le traité de Lisbonne en 2009. Son titulaire est nommé pour cinq ans. Son rôle est de coordonner la politique extérieure et de défense de l'UE, une tâche délicate face aux Etats membres, notamment les plus grands, jaloux de leurs prérogatives.

Federica Mogherini est une représentante de cette «génération Erasmus» qui a pris du galon sur la scène européenne, selon les termes du chef du gouvernement italien Matteo Renzi. A 41 ans à peine, elle doit illustrer cette nouvelle Europe que M. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant