Europe: ultimes tractations sur l'union bancaire à Bruxelles

le
0
L'Allemagne refuse une mutualisation du risque bancaire «en toutes circonstances». Certains, à Bruxelles, parlent d'un «vrai retour en arrière». Faute d'accord, le sommet européen pourrait devoir s'emparer du sujet jeudi et vendredi. Union bancaire: «Un saut fédéral qui change la donne» Les banques françaises redoutent la facture finale

La règle est connue des sportifs comme des militaires: la dernière ligne est celle dont personne ne souhaite se servir, pourtant c'est elle qui fait la crédibilité de toute défense. Au bout d'un épuisant marathon ministériel, les pays de l'euro se sont retrouvés ce mardi soir face au casse-tête qui les poursuit depuis plus d'un an: qui doit payer en dernier ressort pour la faillite des banques?

Sur le papier, la question «est résolue à 95%», comme a pu le dire Pierre Moscovici à l'issue du dernier huis clos, il y a une semaine. Afin d'éviter qu'un contribuable européen déjà très sollicité ne continue de payer pour ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant