Europe: stagnation persistante après les chiffres américains

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens n'évoluent guère dans l'ensemble, au lendemain de minutes du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) sans grande surprise et après une salve de données américaines contrastées.

Londres, Milan, Madrid et Zurich gagnent 0,2%, mais Paris stagne, Francfort, Amsterdam et Bruxelles cèdent 0,1%, et Lisbonne perd 0,4%. A Wall Street, le Dow Jones fait du surplace et le Nasdaq avance de 0,2%.

'Le message est clair : une politique budgétaire plus accommodante induira une politique monétaire moins accommodante car les Etats-Unis sont en situation de plein emploi...', résume Aurel BGC au vu des minutes de la dernière réunion du FOMC.

'Plus de dépenses publiques et des baisses d'impôts, mais une hausse des taux longs et du dollar, 'l'effet Trump' sur la croissance américaine pourrait être plus limité que l'anticipe actuellement Wall Street', ajoute le bureau d'études.

De mauvais augure à la veille du rapport du Département du Travail, les créations d'emplois privés ont chuté de 62.000 à 153.000 en décembre aux Etats-Unis, selon le cabinet ADP, alors que les analystes ne s'attendaient qu'à une baisse autour de 170.000.

Le secteur des services a toutefois donné des signaux plus favorables en décembre, avec un indice PMI Markit révisé en hausse à 53,9 (contre 53,4 en estimation 'flash') et un indice ISM qui s'est maintenu à 57,2 (contre un consensus à 56,5).

Au Royaume Uni, l'expansion du secteur des services britannique a à nouveau accéléré le mois dernier, au vu de l'indice PMI Markit/CIPS qui est passé de 55,2 en novembre à 56,2, son niveau le plus élevé depuis 17 mois.

'Ensemble, les données PMI pointent une croissance de 0,5% de l'économie britannique au quatrième trimestre', note IHS Markit, qui n'attend pas pour autant de changement à court terme dans la politique monétaire de la Banque d'Angleterre.

Côté valeurs, Persimmon s'adjuge 6,7% à Londres et figure ainsi dans le haut du FTSE 100 après un point d'activité dénotant d'un second semestre 2016 dynamique pour le promoteur immobilier, en vue de ses comptes annuels.

A Paris, Airbus Group prend 2% grâce à des relèvements de recommandation de la part de JPMorgan Cazenove et de Morgan Stanley, alors que Safran recule de 1,1%, pénalisé par une dégradation d'opinion chez Credit Suisse.

Ericsson (action B) cède 0,7% sur l'OMX, alors que l'équipementier télécoms scandinave a annoncé une extension de son partenariat stratégique avec l'Américain Cisco pour y inclure de nouvelles solutions Wi-Fi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant