Europe - Risque de crise humanitaire à la frontière macédonienne

le
0
    STRASBOURG, 11 mars (Reuters) - Le Conseil de l'Europe a 
lancé vendredi un cri d'alarme sur la situation de milliers de 
migrants bloqués dans les Balkans de part et d'autre des 
frontières entre la Grèce, la Macédoine et la Serbie. 
    Ces migrants et demandeurs d'asile sont désormais bloqués 
sur place après que la Macédoine, la Slovénie, la Croatie et 
Serbie ont fermé leurs frontières méridionales. 
    "Il est clair que si la situation ne change pas 
radicalement, il y aura bientôt un désastre humanitaire", écrit 
dans un communiqué le représentant spécial du secrétaire général 
du Conseil de l'Europe pour les migrations et les réfugiés, 
Tomas Bocek, qui achève une visite de cinq jours sur le terrain. 
    Le diplomate tchèque se dit "très préoccupé par la situation 
catastrophique de plus de 13.000 personnes, dont plus de 8.000 
femmes et enfants", rassemblés à Idomeni, en Grèce, près de la 
frontière macédonienne. 
    En Macédoine même, où il achève sa visite, il évoque un 
groupe de 400 personnes campant depuis plusieurs jours près du 
camp de Tabanovce, en face de la frontière serbe, dans des 
conditions "inacceptables aggravées par des conditions 
météorologiques hostiles". 
    "Les autorités macédoniennes doivent urgemment poursuivre 
leurs efforts pour soulager les souffrances de ce groupe de 
personnes que, jusqu'à présent, on n'a pas pu convaincre 
d'abandonner leur projet de voyage", dit-il. 
    "Je presse les (47) Etats membres de remplir leurs devoirs 
légaux, politiques et moraux pour garantir le respect des droits 
de l'homme", ajoute-t-il. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant