Europe: retour dans le vert à la veille du référendum.

le
0

(CercleFinance.com) - lors que le début de séance témoignait de fortunes diverses, les places européennes sont de retour en territoire positif à la veille du très attendu référendum sur le maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne (UE).

Vers 16h20, le SMI (Zürich), qui cède 0,1%, et le PSI 20 (Lisbonne), en retrait de 0,6%, font désormais figure d'exceptions. Le CAC 40 et l'Ibex 35 (Madrid) engrangent ainsi 0,8%, tandis que le Footsie 100 et l'AEX (Amsterdam) avancent de 0,6% environ. Le Dax gagne pour sa part 0,9%, le Footsie MIB (Milan) s'adjuge 0,5% et le BEL 20 (Bruxelles) progresse de 0,3%.

Selon Wells Fargo Advisors, la probabilité que les Britanniques décident un retrait de leur pays de l'UE était évaluée mardi à 24%, alors qu'elle était encore de 28% la veille et de 44% jeudi dernier. En d'autres termes, les 'pro-Brexit' continueraient de perdre du terrain.

Un gérant de Barclays Bourse note toutefois qu'une enquête place le 'Brexit' en tête, marquant bien que le résultat sera très serré. 'A ce stade, tout scénario demeure possible', prévient-il.

Le dossier britannique domine une séance peu animée sur le plan macroéconomique, par-delà l'audition de Janet Yellen devant la Chambre des Représentants, après celle d'hier au Sénat. Principal indicateur du jour, les ventes de logements anciens ont une nouvelle fois augmenté plus que prévu le mois dernier. Selon les chiffres dévoilés ce mercredi par la NAR, elles ont crû de 1,8%, à 5,53 millions en rythme annualisé, après 5,43 millions en avril (chiffre révisé de 5,45 millions) et alors que les économistes pariaient sur une progression moins marquée autour de 5,5 millions d'unités.

L'actualité est également calme sur le front des valeurs. A Paris, Eiffage gagne 0,8% après l'annonce de l'acquisition en Allemagne de MDM, une société spécialisée dans les dispositifs de protection contre le bruit.

H&M (Hennes & Mauritz) prend pour sa part 1,2% à Stockholm en dépit de l'annonce d'un profit net en repli de 17% à moins de 5,4 milliards de couronnes suédoises (574 millions d'euros) au titre du deuxième trimestre (clos fin mai).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant