Europe: remontée des Bourses malgré une BCE sans surprise.

le
0

(CercleFinance.com) - D'abord peu réactives à une conférence de presse de Mario Draghi qui n'a pas révélé de surprise, les Bourses européennes affichent des gains sensibles sur fond de données économiques américaines rassurantes en cours d'après-midi.

Madrid grimpe de 1,2%, Francfort de 0,6% et Paris de 0,5%, Milan, Amsterdam et Lisbonne gagnent 0,4%, Bruxelles 0,3%, Londres 0,2% et Zurich reste stable. A New York, le Dow Jones avance de 0,1%.

Comme s'y attendaient la plupart des économistes, la BCE a décidé de laisser ses taux directeurs inchangés et confirmé que ses rachats d'actifs pour 80 milliards d'euros par mois dureront au moins jusqu'en mars 2017, et au-delà si nécessaires.

'Le biais de la politique monétaire de la BCE semble de plus en plus neutre. Le compte à rebours annonçant la fin du 'quantitative easing' se fait plus pressant', commente Michael Metcalfe, directeur de la stratégie macro de State Street Global Markets.

'Une extension du programme de rachat d'actifs pourrait encore intervenir au mois de décembre mais n'apparaît plus comme une certitude, en l'absence de ralentissement de la croissance ou de données d'inflation décevantes', poursuit-il.

Aux Etats-Unis, les indicateurs avancés du Conférence Board ont augmenté comme prévu de 0,2% le mois dernier, tandis que les ventes de logements anciens ont augmenté de 3,2% à 5,47 millions d'unités annualisées, contre 5,35 millions prévues.

Publiés un peu plus tôt, l'indice d'activité de la Fed de Philadelphie a baissé moins que prévu à +9,7 en septembre, mais les inscriptions aux allocations chômage ont augmenté davantage qu'anticipé pour atteindre 260.000 la semaine dernière.

Dans l'actualité des valeurs, Lufthansa bondit de 7,5% à Francfort à la faveur d'un relèvement inattendu de son objectif de bénéfice annuel, préalablement aux comptes trimestriels détaillés de la compagnie aérienne le 2 novembre prochain.

Sur le SMI de Zurich, les opérateurs ne manifestent guère d'enthousiasme face aux chiffres d'affaires à neufs mois dévoilés par le groupe de santé Roche (-0,2%) et par le géant agroalimentaire Nestlé (-0,5%).

Sur le CAC40 parisien, ils saluent le point d'activité du groupe de vins et spiritueux Pernod-Ricard (+1,5%) et celui du fabricant de pneumatiques Michelin (+1,3%), mais sanctionnent celui du groupe de communication Publicis (-5,2%).

Glencore recule de 0,6% à Londres, après que le géant des matières premières ait conclu un accord de cession de sa filiale ferroviaire australienne GRail contre l'équivalent de 875 millions de dollars américains environ.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant