Europe: rebond des Bourses malgré l'indice ZEW.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens poursuivent leurs parcours en dents de scie, rebondissant ainsi vigoureusement ce mardi après leur vif recul de la veille, et ce malgré la parution d'un indice ZEW bien plus bas que prévu.

Contre toute attente, l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne a baissé de 4,8 points pour ressortir à 6,4 en mai, alors que les économistes l'attendaient au contraire en légère progression à 12.

'Les professionnels ne semblent pas attendre une poursuite de l'amélioration de la situation économique à un même rythme dans l'avenir', explique le ZEW, qui pointe aussi les incertitudes sur des sujets comme un possible Brexit.

'Nous pensons que la croissance restera coincée entre 0,3 et 0,4% par trimestre sur le reste de l'année, ce qui implique que le PIB allemand devrait progresser dans l'ensemble de 1,6% en 2016', estime Natixis après une confirmation de la croissance de 0,7% au premier trimestre.

'S'il est vrai que les marchés manquent de direction en ce moment, il ne faut pas oublier le proverbe qui recommande de ne jamais vendre un marché qui s'ennuie (never short a dull market)', rappelle Christ Weston, chez IG.

'Malgré un sentiment de marché qui demeure indéniablement 'bearish' (négatif), les cours restent vulnérables et pourraient partir dans les deux sens', estime-t-il.

Le DAX de Francfort gagne 0,6%, avec une résilience de Deutsche Bank (+0,3%) à la dégradation de sa note de crédit long terme chez Moody's de 'Baa1' à 'Baa2'.

Le FTSE de Londres prend 0,5%, avec entre autres une progression de 2% de Kingfisher après que le distributeur d'articles de bricolage (qui exploite Castorama et Brico Dépôt en France) ait fait état de ventes trimestrielles bien orientées.

A Paris où le CAC40 prend 1,3%, Seb se distingue en grimpant de 11,3% après avoir signé avec KKR un accord d'acquisition de WMF, un spécialiste allemand des machines à café professionnelles et des articles culinaires.

L'AEX d'Amsterdam s'adjuge 1%, soutenu notamment par le sidérurgiste ArcelorMittal (+2,8%) et par la banque ING (+2,3%), alors que l'assureur Aegon perd 1,2%.

La progression d'ING contribue à un gain de 0,7% du Bel20, l'indice bruxellois profitant aussi de la vigueur de la banque KBC (+3,2%), alors que le laboratoire UCB fait figure de lanterne rouge avec une chute de 6,2%.

Le PSI20 de Lisbonne prend 0,3%, emmené par le groupe de BTP Mota Engil (+3,5%), la compagnie pétrolière Galp Energia (+2,1%) et le groupe papetier Navigator (+1,2%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant