Europe: prudence des Bourses avant la réunion de Doha.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes perdent du terrain ce vendredi, les opérateurs privilégiant la prudence dans l'attente de l'importante réunion de Doha sur le dossier du pétrole.

'Le thème de la consolidation se poursuit pour le FTSE de Londres (-0,3%) à l'approche de la fin de la semaine', note Tony Cross, chez Trustnet Direct, qui ponte la réunion cruciale des producteurs de pétrole ce week-end.

'Un échec des participants à trouver un accord pour geler la production de pétrole pourrait plomber le moral en début de semaine prochaine', prévient l'analyste de marché.

Avant ce rendez-vous majeur, les investisseurs prendront connaissance de l'indice Empire State de la Fed de New York et de la production industrielle, cet après-midi aux Etats-Unis.

'Le secteur industriel reste essentiel dans les débats du FOMC', pointe Aurel BGC, rappelant que la Fed a préféré ne pas remonter ses taux en mars, notamment du fait de sa crainte d'un 'effet contagion' de l'environnement international difficile à l'industrie américaine.

La prudence des opérateurs semble aussi de mise en cette séance dite des 'trois sorcières', c'est-à-dire l'échéance mensuelle de toute une série de contrats futurs et d'options.

Le DAX de Francfort recule de 0,4% malgré une progression de 0,9% de ThyssenKrupp, alors que le sidérurgiste envisagerait la possibilité d'une fusion avec ArcelorMittal ou avec Saltzgitter, d'après le Handelsblatt.

A Paris où le CAC40 perd aussi 0,4%, le géant de la distribution Carrefour se distingue nettement avec un bond de 3,9%, entouré après l'annonce d'une croissance de 3,1% de ses ventes trimestrielles (à magasins comparables hors essence et calendaire).

L'AEX d'Amsterdam se replie de 0,1%, plombé entre autres par NN Group (-2,3%) : ce dernier pâtit de la sortie de la banque ING (-1,3%) du capital de la compagnie d'assurance après un ultime placement d'actions.

Le Bel20 de Bruxelles se montre à peu près stable, soutenu par une progression de 2,4% d'AB InBev à la suite d'un accord entre le brasseur et les autorités sud-africaines quant à sa fusion avec SABMiller.

Enfin, le PSI de Lisbonne abandonne 0,4%, malgré une hausse de 1% du distributeur Jeronimo Martins au lendemain de son assemblée générale qui a notamment approuvé un dividende de 26,5 centimes d'euro par action.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant