Europe/PMI-Rebond moins marqué que prévu dans l'industrie

le
0

PARIS/LONDRES/BERLIN, 3 novembre (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe publiés lundi. * ZONE EURO - LÉGÈRE CROISSANCE DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE LONDRES - La croissance de l'activité manufacturière s'est accélérée dans la zone euro en octobre mais à un rythme moins marqué qu'initialement estimé, selon des résultats de l'enquête PMI de Markit qui suggèrent que la conjoncture reste déprimée. Les entreprises ont beau avoir baissé leurs prix pour le deuxième mois de suite, les nouvelles commandes ont continué de baisser, ce qui n'est guère de bon augure pour la suite. Au vu de l'atonie de la croissance et d'une inflation qui n'a été que de 0,4% le mois dernier, la pression va rester forte sur la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle prenne des nouvelles mesures d'assouplissement monétaire. L'indice du secteur manufacturier est remonté à 50,6 dans sa version définitive après avoir été indiqué à 50,7 dans l'estimation flash et 50,3 en septembre. Cet indice reste pour le seizième mois de suite au-dessus de la barre des 50 séparant croissance et contraction d'une activité. "La performance de l'activité manufacturière de la zone euro est dans son ensemble restée inchangée au début du dernier trimestre de l'année", a déclaré Rob Dobson, économiste chez Markit. "De ce fait, le secteur manufacturier ne devrait pas apporter de contribution significative à la croissance anémique de l'union monétaire. Ce qui est peut-être le plus inquiétant c'est la tendance des nouvelles commandes, un indice clef de la croissance future, qui ont baissé pour le deuxième mois de suite." La composante nouvelles commandes s'est établie à 49,5 contre 49,3 en septembre et 50,7 en août. ALLEMAGNE - REBOND DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE BERLIN - L'activité du secteur manufacturier s'est reprise en octobre après s'être contractée le mois précédent pour la première fois en 15 mois même si la première économie européenne montre encore des signes de faiblesse. Selon les chiffres définitifs de l'enquête réalisée par Markit, l'indice PMI manufacturier est revenu à 51,4 contre 49,9 en septembre et 51,8 en première estimation. Le secteur manufacturier représente environ un cinquième du produit intérieur brut (PIB) allemand. Dans le détail, l'enquête montre une accélération de la production en octobre ainsi qu'un rythme des embauches le plus élevé en près de trois ans. Mais elle suggère également que les nouvelles affaires ont reculé pour le deuxième mois de suite, sous le coup des sanctions prises contre la Russie et du ralentissement économique mondial. "Dans leur ensemble, les données dressent un tableau contrasté de la santé du secteur manufacturier allemand et il est encore trop tôt pour dire si le secteur sera en mesure de rester en croissance sur l'ensemble du quatrième trimestre", estime Oliver Kolodseike, économiste chez Markit. * FRANCE - NOUVEAU RECUL DU SECTEUR MANUFACTURIER EN OCTOBRE PARIS - L'activité dans le secteur manufacturier s'est contractée pour le sixième mois consécutif en octobre en France, à un rythme légèrement plus prononcé que le mois précédent, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achat publiés lundi par Markit. L'indice global du secteur s'est élevé à 48,5 contre 48,8 le mois précédent (ce qui constituait son plus haut niveau en quatre mois). Ce niveau est nettement supérieur à celui de 47,3 annoncé en première estimation "flash". La production manufacturière recule pour le cinquième mois consécutif, les nouvelles commandes baissent pour le sixième mois de suite et les nouvelles commandes à l'export reculent encore. L'emploi baisse pour le septième mois consécutif, à un rythme encore plus prononcé que le mois précédent. Voir aussi ID:nL5N0SQ4EE (Benoît Van Overstraeten et Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant