Europe/PMI-Nouveau ralentissement dans l'industrie en septembre

le
0

(Actualisé avec les données grecques et britanniques) PARIS/LONDRES/BERLIN, 1er octobre (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe publiés mercredi. * ZONE EURO - NOUVEAU RALENTISSEMENT DE LA CROISANCE LONDRES - La croissance de l'activité manufacturière a encore ralenti en septembre, en raison notamment de la première baisse des commandes nouvelles en un peu plus d'un an, montrent les résultats de l'enquête PMI de Markit. Les entreprises ont également baissé leur prix pour la première fois depuis avril, une donnée qui intervient un jour après qu'Eurostat a fait état d'une nouvelle baisse de l'inflation, à 0,3%. ID:nL6N0RH25K Cette évolution des prix illustre les difficultés de la Banque centrale européenne (BCE) à faire remonter l'inflation à un niveau plus proche de son objectif d'une hausse des prix à la consommation juste en-deçà des 2%. L'indice du secteur manufacturier est tombé à 50,3 dans sa version définitive après avoir été indiqué à 50,5 dans l'estimation flash et après 50,7 en août. Cet indice reste toutefois pour le quinzième mois de suite au-dessus de la barre des 50 séparant croissance et contraction de l'activité manufacturière. "L'activité manufacturière de la zone euro a perdu l'élan qui la caractérisait auparavant cette année. Elle se rapproche ainsi d'une situation de stagnation", a déclaré Chris Williamson, économiste chez Markit. "Les carnets de commandes se détériorent pour la première fois depuis juin de l'année dernière, ce qui laisse entrevoir une baisse de la production à mesure que nous avançons dans le dernier trimestre de l'année." La composante est nouvelles commandes s'est établie à 49,3 contre 50,7 en août.* ALLEMAGNE - PREMIERE CONTRACTION MANUFACTURIÈRE EN 15 MOIS BERLIN - L'activité du secteur manufacturier s'est contractée en septembre pour la première fois depuis quinze mois, ce qui suggère que la première économie d'Europe pourrait être en perte de vitesse. Selon les chiffres définitifs de l'enquête réalisée par Markit et BME auprès des directeurs d'achat, l'indice PMI manufacturier est tombé à 49,9 après 50,3 en première estimation et 51,4 en août. L'indice ressort ainsi sous la barre des 50 pour la première fois depuis juin 2013. "Les résultats de l'enquête de septembre dressent un tableau inquiétant de la santé du secteur allemand de la production de biens manufacturés", estime Oliver Kolodseike, économiste chez Markit. "Les entreprises interrogées estiment que la détérioration de l'environnement économique, les sanctions russes et la croissance faible dans les pays importateurs sont les principales explications de ce chiffre décevant." Les fabricants ont constaté une baisse des nouvelles commandes intérieures pour la première fois en quinze mois, tandis que la croissance des nouvelles commandes venant de l'étranger a quasiment marqué le pas, ce qui signifie que les usines ont travaillé pour rattraper leur retard. La production a cependant augmenté, bien qu'à un rythme moins élevé qu'en août, l'emploi est resté stable après trois mois de baisse et les achats ont légèrement augmenté. * FRANCE - CONTRACTION MOINS MARQUÉE EN SEPTEMBRE PARIS - L'activité dans le secteur manufacturier en France s'est moins contractée en septembre que les mois précédents, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle auprès des directeurs d'achat publiés mercredi par Markit. L'indice du secteur s'est élevé à 48,8, son plus haut niveau en quatre mois, restant sous la barre de 50. Ce niveau est conforme à la première estimation "flash" publiée précédemment. En août, l'indice était à 46,9. Le recul de la production et des nouvelles commandes s'atténue, souligne Markit, de même que les réductions d'emplois, qui se poursuivent pour le sixième mois consécutif mais dans une proportion la plus faible depuis mai. "Le secteur manufacturier français continue d'être à la peine", déclare Jack Kennedy, économiste de Markit, qui souligne la persistance de la faiblesse de la demande. "Les données du PMI suggèrent que le secteur manufacturier a pesé sur le PIB sur l'ensemble du troisième trimestre", ajoute-t-il. Voir aussi ID:nL6N0RV3E4 * GB - LA CROISSANCE MANUFACTURIÈRE À UN CREUX DE 17 MOIS LONDRES - L'activité manufacturière a ralenti contre toute en septembre, enregistrant sa croissance la plus faible depuis 17 mois, sous le coup d'une demande atone, qu'elle soit intérieure ou en provenance de l'Europe, montre l'enquête réalisée auprès des directeurs d'achat par Markit/CIPS. L'indice PMI manufacturier est ainsi ressorti à 51,6 le mois dernier - un creux depuis avril 2013 - après 52,2 en août (révisé de 52,5), alors que les économistes l'attendaient en moyenne à 52,5. Ce ralentissement de l'activité devrait retenir l'attention de la Banque d'Angleterre, qui devrait être la première grande banque centrale internationale à relever ses taux au vu de la bonne santé d'ensemble de l'économie britannique. La composante nouvelles commandes a subi une troisième baisse d'affilée en septembre, s'approchant ainsi des 50, en raison de la vigueur de la livre et de la demande déprimée en provenance de l'Europe. "La baisse de l'indice PMI manufacturier du mois d'août avait été évoquée comme une source d'inquiétude pour le comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre. Les données décevantes de septembre devraient l'inciter à être encore plus prudent et à se demander si l'économie est prête pour des taux plus élevés" a déclaré Rob Dobson, économiste chez Markit. * ITALIE - CROISSANCE INATTENDUE DU SECTEUR MANUFACTURIER ROME - L'activité manufacturière italienne a, contre toute attente, enregistré une croissance en septembre, après s'être contractée en août, un rare point positif pour un pays qui subit sa troisième récession en six ans. Selon l'enquête réalisée par Markit et l'association nationale des directeurs d'achat Adaci, l'indice PMI a remonté à 50,7 après 49,8 en août, interrompant ainsi une série de quatre baisses consécutives. Quatorze économistes interrogés par Reuters avaient tablé sur une poursuite de la contraction, à 49,5. Presque toutes les composantes de l'indice ont progressé, à l'exception de celui des commandes nouvelles, retombé à son plus bas niveau depuis juin 2013. L'amélioration suggérée par l'indice PMI manufacturier demande à être confirmée par celui des services, secteur qui pèse bien plus lourd dans le produit intérieur brut (PIB) italien. En août, il était passé sous la barre des 50 pour la première fois en cinq mois. * ESPAGNE-10E MOIS DE CROISSANCE DU SECTEUR MANUFACTURIER MADRID - Le secteur manufacturier espagnol a connu en septembre un dixième mois de croissance, avec un afflux de nouvelles commandes et une hausse de l'emploi, montre l'enquête mensuelle de Markit. L'indice PMI s'est cependant tassé à 52,6 contre 52,8 en août et 53,9 en juillet, tout en restant au-dessus du seuil de 50. L'Espagne a revu en hausse sa prévision de produit intérieur brut (PIB) pour l'année, tablant désormais sur une hausse de 1,3%, contre 1,2% précédemment. ID:nL6N0RR2ZL * PAYS-BAS - ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE MANUFACTURIÈRE AMSTERDAM - Le croissance du secteur manufacturier néerlandais s'est accélérée en septembre, se reprenant après son creux de 13 mois touché en août, à la faveur notamment de l'entrée de nouvelles commandes, montre l'enquête Nevi/DPA auprès des directeurs d'achat. L'indice PMI calculé par Markit est remonté à 52,2 en données corrigées des variations saisonnières contre 51,7 en août. Les nouveaux contrats à l'exportations ont augmenté à leur rythme le plus rapide en sept mois, avec notamment des commandes en provenance des Etats-Unis et de l'Allemagne. * IRLANDE-BAISSE DU PMI MANUFACTURIER APRÈS LE PIC DE 15 ANS DUBLIN - Le secteur manufacturier irlandais a connu une nouvelle croissance soutenue en septembre, les entreprises accumulant des stocks dans l'anticipation d'une nouvelle hausse des commandes dans les mois à venir. L'indice PMI Investec a est revenu à 55,7 contre 57,3 en août, qui avait constitué un pic de 15 ans. Il dépasse ainsi pour le 16e mois consécutif la barre de 50. L'Irlande devrait enregistrer cette année une hausse de près de 5% de son PIB, jouissant ainsi d'un taux de croissance nettement supérieur à celui du reste de la zone euro. Le secteur manufacturier représente quelque 25% du PIB irlandais. * GRÈCE - LE SECTEUR MANUFACTURIER REPLONGE ATHÈNES - L'activité du secteur manufacturier grec s'est contractée à son rythme le plus marqué en près d'un an en septembre, en raison notamment d'une baisse de la production et des nouvelles commandes, selon une enquête publiée mercredi. L'indice PMI manufacturier de Markit est retombé à 48,4 contre 50,1 en août. C'est la troisième fois en quatre mois que cet indice est sous la barre des 50. "Le tableau d'ensemble pour le secteur au troisième trimestre (...) est celui d'une stagnation généralisée. C'est plutôt une déception après les progrès qui avaient enregistrés au cours de la première moitié de l'année", a noté Phil Smith, économiste chez Markit. Le secteur manufacturier représente 10% du PIB grec. (Mathilde Gardin, Benoît Van Overstraeten et Jean-Baptiste Vey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant