Europe/PMI-Léger ralentissement de la croissance du privé

le , mis à jour à 11:09
0

(Actualisé avec la Grande-Bretagne) PARIS/LONDRES/BERLIN, 3 juin (Reuters) - Principaux résultats, définitifs des enquêtes mensuelles de Markit auprès des directeurs d'achat en Europe publiés mercredi: ZONE EURO-LA CROISSANCE FAIBLIT UN PEU MAIS L'EMPLOI S'AMÉLIORE LONDRES - La croissance de l'activité du secteur privé dans la zone euro a légèrement ralenti en mai en dépit de la poursuite de la baisse des prix mais les entreprises ont augmenté leurs recrutements pour les porter à leur plus haut niveau depuis quatre ans, montrent mercredi les résultats définitifs des enquêtes de Markit auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI composite, qui regroupe le secteur des services et celui de l'industrie manufacturière, a reculé à 53,6 après 53,9 en mai mais dépasse la première estimation de 53,4 publiée le mois dernier. Celui des services ressort à 53,8 après 54,1 en avril et 53,3 en estimation "flash". "La reprise de la zone euro a perdu une partie de son élan en mai, la croissance de la production et des nouvelles commandes ralentissant l'une et l'autre à des plus bas de trois mois", note Chris Williamson, chef économiste de Markit. Le sous-indice des prix à la production, à 49,5 contre 49,2, reste inférieur au seuil de 50 sous lequel il traduit une contraction. Parallèlement, celui de l'emploi a progressé à 52,6 après 51,8, atteignant son plus haut niveau depuis novembre 2010. * ALLEMAGNE - LA CROISSANCE DU PRIVÉ AU PLUS BAS DE L'ANNÉE BERLIN - La croissance de l'activité du secteur privé allemand est tombée en mai à son rythme le plus faible depuis le début de l'année, sur fond de ralentissement des nouvelles commandes, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit. L'indice PMI composite, qui mesure l'évolution de l'activité à la fois dans les services et le secteur manufacturier, est revenu à 52,6 après 54,1 en avril. Une première estimation l'avait donné à 52,8 le mois dernier. Le PMI des services a lui reculé à 53,0 contre 54,0 en avril, là encore au plus bas de l'année, mais un peu au-dessus de l'estimation "flash" de 52,9. "Le secteur des services allemand a rétrogradé en mai", constate Oliver Kolodseike, économiste de Markit, dans un communiqué. Il note toutefois que l'augmentation des effectifs a été plus rapide en mai qu'en avril. * FRANCE - LES SERVICES DOPENT L'ACTIVITÉ GLOBALE DU PRIVÉ PARIS - L'activité dans le secteur privé français a crû pour le quatrième mois consécutif en mai grâce au secteur des services, qui connaît une accélération de la hausse de ses nouvelles commandes, selon la version définitive des indicateurs PMI de Markit publiée mercredi. L'indice du secteur des services pour le mois de mai a progressé à 52,8, alors qu'il avait été annoncé à 51,6 en première estimation. Il s'inscrivait à 51,4 en avril, la barre de 50 marquant la séparation entre contraction et croissance de l'activité. L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice du secteur manufacturier, publié lui aussi en hausse lundi ID:nL5N0YK2SN , et celui des services, a progressé de son côté à 52,0 contre 51,0 en première estimation et 50,6 en avril. L'activité dans les services a bénéficié d'une accélération de la croissance des nouvelles affaires, qui enregistre son plus haut niveau depuis août 2011. Parallèlement, les créations d'emplois ont augmenté dans le secteur pour atteindre un plus haut de 41 mois et les chefs d'entreprise interrogés affichent un niveau de confiance dans les perspectives d'activité qui n'avait pas été observé depuis plus de trois ans. GRANDE-BRETAGNE-NET RALENTISSEMENT DANS LES SERVICES LONDRES - La croissance du secteur britannique des services a subi en mai son ralentissement le plus marqué depuis près de quatre ans, montre mercredi l'enquête mensuelle de Markit, qui suggère que la décélération de l'économie du Royaume-Uni pourrait se prolonger. L'indice Markit-CIPS du secteur a reculé à 56,5 après 59,5 en avril, revenant à son plus bas niveau depuis décembre. La baisse de trois points de cet indicateur en un mois est la plus forte enregistrée depuis août 2011. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 59,2. L'indice PMI composite, qui inclut aussi le secteur manufacturier, est quant à lui revenu à 55,8 contre 58,0, au plus bas depuis décembre lui aussi. Pour Markit, ces chiffres suggèrent une croissance du produit intérieur brut (PIB) d'environ 0,4% en mai, soit en légère accélération par rapport à celle de 0,3% du premier trimestre. * ITALIE-CROISSANCE RALENTIE EN MAI AVEC LES CONTRATS ROME - L'activité du secteur italien des services a progressé pour le troisième mois d'affilée en mai mais à un rythme ralenti par rapport à avril, qui suggère une poursuite d'une reprise modeste au deuxième trimestre. L'indice PMI sectoriel Markit-Adaci est revenu à 52,5 après 53,1 mais reste au-dessus du seuil de 50 séparant expansion et contraction. Seize analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 52,7. Le sous-indice des nouveaux contrats a reculé à 52,9 après avoir atteint en avril un plus haut de 10 mois à 55,0 et la croissance des effectifs a elle aussi ralenti. * ESPAGNE - LA CROISSANCE RESTE SOUTENUE, LES ENTREPRISES RECRUTENT MADRID - Les entreprises espagnoles de services ont accéléré leurs recrutements en mai pour les porter à leur plus haut niveau depuis près de huit ans sur fond d'accélération de la reprise économique, montrent les résultats de l'enquête mensuelle de Markit. L'indice PMI du secteur a légèrement reculé, à 58,4 après 60,3 en avril, mais traduit toujours une croissance soutenue de l'activité. Le chiffre d'avril marquait un plus haut de huit ans et demi. Le PMI des services espagnol dépasse depuis maintenant 19 mois la barre de 50 séparant contraction et expansion. Le sous-indice de l'emploi dans les services a atteint 54,5 en mai, son plus haut niveau depuis septembre 2007, après 53,9 le mois précédent. Le secteur a tendance à augmenter ses effectifs avant la saison touristique estivale. (Bureaux de Reuters, Yann Le Guernigou et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant