Europe/PMI-Le privé progresse encore en Allemagne malgré VW

le
0

PARIS/BERLIN, 23 octobre (Reuters) - Principaux résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat en Europe publiés vendredi : * ALLEMAGNE - LE PRIVÉ PROGRESSE MALGRÉ LA CHINE ET VW BERLIN - Le secteur privé a enregistré en octobre son 30e mois de croissance, suggérant une solide entame du quatrième trimestre pour la première économie européenne malgré les inquiétudes concernant le scandale Volkswagen VOWG_p.DE et le ralentissement de la croissance chinoise. Selon les résultats préliminaires de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achat, l'indice PMI composite "flash" s'est établi à 54,5 en octobre, contre 54,1 le mois dernier. Cet indice, qui prend en compte à la fois l'activité manufacturière et celle des services et représente donc plus des deux tiers de l'économie allemande, reste donc bien au-delà du seuil de 50 distinguant croissance et contraction de l'activité. Les derniers chiffres des PMI suggèrent que l'économie allemande a progressé de 0,4% au troisième trimestre et devrait afficher une performance comparable au quatrième trimestre, a observé Chris Williamson, économiste de Markit. Il n'a relevé aucun signe perceptible d'un impact de la crise Volkswagen sur le secteur manufacturier, dont les effets "semblent avoir été relativement confinés". Pour autant, le secteur manufacturier a affiché sa croissance la plus faible depuis mai, à 51,6 ce mois-ci contre 52,3 en septembre, conformément aux attentes. Il a été confronté à un ralentissement des commandes à la fois en interne et à l'international. Le PMI des services a en revanche progressé plus que prévu, à 55,2 contre 54,1 le mois dernier. * FRANCE - LÉGÈRE ACCÉLERATION DE L'ACTIVITÉ EN OCTOBRE PARIS - L'activité a légèrement accéléré en France en octobre, un peu plus vite dans les services que dans le secteur manufacturier, mais sans effet positif sur l'emploi, selon la version "flash" des indicateurs PMI de Markit publiée vendredi. L'indice du secteur manufacturier a progressé à 50,7 contre 50,6 en septembre pour s'inscrire à un plus haut de quatre mois. L'indice du secteur des services s'est élevé à 52,3 contre 51,9 en septembre, s'affichant pour le neuvième mois consécutif au-dessus de la barre de 50 qui sépare croissance et contraction de l'activité. Les deux ressortent au-dessus des attentes des économistes interrogés par Reuters, qui anticipaient un repli à 50,2 pour le premier et à 51,6 pour le second. L'indice composite, qui regroupe des éléments des deux indices sectoriels, a progressé pour sa part à 52,3 contre 51,9 un mois plus tôt, restant également au-dessus de la barre des 50 pour le neuvième mois d'affilée. Les chefs d'entreprise interrogés ont fait état d'une progression des nouvelles commandes pour le deuxième mois consécutif avec une hausse dans le secteur manufacturier qui, quoique très modeste, est la première depuis dix-huit mois. Ce léger mieux dans l'activité n'empêche pas un second mois de repli de l'emploi dans le secteur privé. Il est cependant marginal, le rythme de baisse s'atténuant dans les services alors que le secteur manufacturier fait état de la plus forte diminution depuis dix mois. Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ (Service économique)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant