Europe/PMI-La croissance soutenue par les services

le
0
    PARIS/BERLIN/LONDRES, 22 mars (Reuters) - Principaux 
résultats provisoires des enquêtes Markit auprès des directeurs 
d'achat en Europe : 
  
    * ALLEMAGNE-CROISSANCE DU PRIVÉ STABLE GRÂCE AUX SERVICES 
    BERLIN - La croissance du secteur privé allemand est restée 
stable en mars grâce au dynamisme des services, qui a compensé 
un ralentissement de l'activité manufacturière, pénalisée par la 
faiblesse de la demande extérieure, montrent les premiers 
résultats de l'enquête PMI de Markit publiée mardi. 
    L'indice composite, qui mesure l'activité dans l'industrie 
et les services, reste inchangé en version "flash" à 54,1 et se 
maintient pour le 35e mois consécutif au-dessus de la barre de 
50 à partir de laquelle il rend compte d'une croissance. 
    Dans le secteur manufacturier, l'indice PMI a reculé à 50,4, 
son plus bas niveau depuis novembre 2014, contre 50,5 en février 
et 50,8 attendu en moyenne par les économistes interrogés par 
Reuters. 
    Cette baisse s'explique principalement par un recul des 
commandes à l'export, explique Chris Williamson, chef économiste 
de Markit.  
    Dans les services, l'indice PMI flash a en revanche 
progressé à 55,5 après 55,3 alors que le consensus le donnait en 
repli à 55,0.  
     
    * FRANCE-LE SECTEUR PRIVÉ RENOUE AVEC LA CROISSANCE 
    PARIS - L'activité dans le secteur privé français a renoué 
avec la croissance en mars à la faveur d'un rebond des services 
qui a plus que compensé un recul dans le secteur manufacturier, 
selon la version préliminaire des indices Markit publiée mardi. 
    Le secteur des services a vu son indice repasser 
sensiblement au-dessus du seuil de 50, à 51,2 contre 49,2 en 
février pour retrouver quasiment sa marque de novembre (51,3), 
avant l'impact des attentats de Saint-Denis et de Paris 
    L'indice du secteur manufacturier a de son côté reculé à un 
plus bas de sept mois, à 49,6 contre 50,2 en février, bien que 
sa composante production ait progressé à un plus haut d'un 
trimestre, à 50,8 contre 49,5 le mois dernier. 
    Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne 
sur un indice des services à 49,5 et un PMI manufacturier à 
50,2.  
    L'indice composite Markit, qui combine des données 
concernant le secteur manufacturier et celui des services, a 
rebondi également à 51,1 contre 49,3 en février, un plus haut de 
cinq mois. 
    En dépit de la légère augmentation de sa production, le 
secteur manufacturier a été affecté par un recul des nouvelles 
commandes et des carnets de commandes ainsi que par une 
diminution des effectifs. Les prix facturés par les entreprises 
ont continué de reculer, à un rythme toutefois plus lent. 
    Plus de détails:   
     
 
 (Myriam Rivet et Marc Angrand pour le service français) 
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant