Europe/PMI-La croissance ralentit dans le privé en zone euro

le , mis à jour à 11:05
1
 (Actualisé avec données de la zone euro) 
    PARIS/FRANCFORT/LONDRES, 16 décembre - Principaux résultats 
des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat en Europe 
publiés mercredi: 
     
    * ZONE EURO-RALENTISSEMENT MALGRÉ ENCORE UNE BAISSE DES PRIX 
    LONDRES-La croissance de l'activité a ralenti en décembre 
dans le secteur privé de la zone euro, ce qui suggère que 
l'assouplissement monétaire pratiqué par la Banque centrale 
européenne (BCE) n'a pas pour l'instant les effets escomptés. 
    L'indice PMI composite calculé par Markit, qui intègre le 
secteur manufacturier et celui des services, s'établit à 54,0 
dans la version préliminaire publiée mercredi contre 54,2 en 
novembre. Une enquête Reuters prévoyait un indice inchangé en 
décembre. 
    Il est au-dessus de la barre des 50 séparant la croissance 
et la contraction d'une activité depuis juillet 2013. 
    L'indice PMI des services est lui aussi en baisse, à 53,9 
contre 54,2 le mois précédent. Seul l'indice manufacturier 
progresse légèrement, à 53,1 contre 52,8 en novembre.  
    "Je suis sûr que tout le monde aurait aimé voir une 
croissance plus forte", commente Chris Williamson, économiste de 
Markit. "C'est peut-être une indication que l'assouplissement 
quantitatif n'a pas l'effet espéré. Il faut en faire davantage". 
    La BCE a annoncé le 3 décembre que son programme de rachats 
massifs de dette du secteur public serait prolongé de six mois, 
jusqu'en mars 2017, mais elle n'en a pas modifié le montant 
mensuel, ce qui a déçu une bonne partie des investisseurs. 
 ID:nL8N13S2Z3  
         
    * ALLEMAGNE-LA CROISSANCE RALENTIT DANS LE SECTEUR PRIVÉ 
    BERLIN-La croissance de l'activité du secteur privé allemand 
a légèrement ralenti en décembre mais se maintient à un niveau 
élevé, montrent les résultats préliminaires des enquêtes 
mensuelles de Markit. 
    L'indice PMI composite baisse à 54,9 après 55,2 en novembre. 
Il est cependant supérieur pour le 32e mois d'affilée au seuil 
de 50. 
    L'indice PMI des services est lui aussi en repli, à 55,4 à 
55,6 en novembre. L'indice manufacturier progresse en revanche 
légèrement, à 53,0 contre 52,9 le mois précédent. 
    "Il y a plein de petits facteurs, comme la crise des 
réfugiés ou la situation en Syrie qui perturbent un peu la 
confiance des entreprises et des ménages, mais il n'y a rien de 
particulier qui semble être à l'origine du déclin" des indices, 
déclare Chris Williamson, économiste chez Markit. 
     
    * FRANCE-LE SECTEUR PRIVÉ EN REPLI APRÈS LES ATTENTATS   
    PARIS-La croissance de l'activité dans le secteur privé en 
France a fortement ralenti ce mois-ci du fait d'une stagnation 
dans les services, dont un certain nombre de secteurs ont accusé 
l'impact des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, 
selon la versions flash des indices PMI de Markit. 
    Le coup d'arrêt dans les services, qui restaient sur dix 
mois de croissance, s'est accompagné d'une embellie dans le 
secteur manufacturier, dont l'indice d'activité est au plus haut 
depuis mars 2014. 
    Il s'inscrit à 51,6, un niveau reflétant une croissance 
modérée, contre 50,6 en novembre et sensiblement au-dessus des 
attentes des économistes interrogés par Reuters (50,5). 
    L'indice des services se situe lui juste sur le seuil de 50, 
après 51,0 en novembre et alors qu'il était attendu à 50,8. 
    L'indice composite, qui combine des éléments des indices du 
secteur manufacturier et des services, s'inscrit à 50,3, contre 
51,0 un mois plus tôt. 
 
 (Bureaux européens de Reuters) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3471517 il y a 12 mois

    Le titre est trompeur mais la comparaison est intéressante. Tout le monde n'a pas la chance des Français d'être dirigé par le sauveur de l'humanité.