Europe/PMI-La croissance du secteur privé s'accélère en août

le
1

PARIS/LONDRES/BERLIN, 3 septembre (Reuters) - Principaux résultats, définitifs pour l'Allemagne, la France et la zone euro, des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat en Europe publiés jeudi. * L'INDICE PMI COMPOSITE DE LA ZONE EURO À 54,3 LONDRES - L'activité du secteur privé dans la zone euro a connu en août sa croissance la plus forte depuis plus de quatre ans, montre jeudi l'étude mensuelle de l'institut Markit auprès des directeurs d'achat. L'indice PMI définitif calculé par Markit s'est élevé à 54,3 en août, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis mai 2011. Ce résultat est supérieur à l'estimation initiale qui le donnait à 54,1. Il traduit aussi une amélioration par rapport à juillet, quand il avait été de 53,9. Cet indice est au-dessus de 50, ce qui indique une croissance de l'activité, depuis juillet 2013. L'indice des services, principal secteur d'activité de la zone euro, est aussi en hausse à 54,4 contre 54,0 en juillet. Il était de 54,3 en version initiale. Les résultats de cette étude devraient soulager la Banque centrale européenne (BCE), qui s'efforce de relancer l'activité et l'inflation par le biais d'une politique monétaire accommodante. Ils donnent cependant à penser que la croissance dans la zone euro restera modeste au troisième trimestre. "L'indice PMI indique que la croissance du PIB de la zone euro sera proche de 0,4% au troisième trimestre, un taux d'expansion solide quoique peu spectaculaire", a commenté Chris Williamson, économiste en chef chez Markit. * ALLEMAGNE-LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ S'ACCÉLÈRE BERLIN-La croissance de l'activité dans le secteur privé s'est accélérée en août, à son rythme le plus rapide en cinq mois, soutenue par une hausse des nouvelles contrats, selon les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit. L'indice PMI composite, qui mesure l'évolution de l'activité à la fois dans les services et le secteur manufacturier, a augmenté à 55,0 le mois dernier, nettement mieux que les 54,0 annoncés en estimation "flash" de 53,4, contre 53,7 en juillet. Cet indice est ainsi supérieur à la barre des 50 pour le 28e mois de suite. "De forts vents arrières, tant dans le secteur manufacturier que dans les services, poussent l'économie allemande de l'avant", a déclaré Oliver Kolodseike, économiste chez Markit. "Sur la base des données disponibles jusqu'à présent pour le troisième trimestre, nous devrions avoir une autre trimestre de croissance du PIB." L'indice PMI pour le seul secteur des services a atteint 54,9, chiffre également nettement supérieur à l'estimation "flash" de 53,6 et à celui de juillet qui était à 53,8. Dans les services, 15% des entreprises interrogées dans le cadre de l'enquête ont embauché de nouveaux employés. Le sentiment des entreprises du secteur s'est amélioré. * France-LA CROISSANCE PRESQUE À L'ARRÊT PARIS-La croissance de l'activité s'est presque arrêtée en août dans le secteur privé en France, la faible croissance des services compensant à peine la contraction de l'industrie, selon la version définitive des indicateurs PMI de Markit. L'indice du secteur des services est ressorti à 50,6 contre 52,0 en juillet. Nettement en deçà de la première estimation "flash" (51,8), l'indice est proche de la barre des 50 qui sépare contraction et croissance de l'activité et est à son plus bas niveau depuis janvier. L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice du secteur manufacturier - qui est resté sous la barre des 50 (Full Story) - et de celui des services, est revenu à 50,2 contre 51,5 en juillet, alors que la première estimation "flash" était de 51,3. Dans les services, les nouvelles affaires sont à leur plus faible niveau depuis novembre, à 50,5 contre 52,0 en juillet. L'emploi pour l'ensemble du secteur privé ressort à 50,0 contre 49,4 en juillet, l'emploi dans les services croissant très légèrement, à 50,1 contre 49,4 en juillet. "Après la stagnation de l'activité enregistrée au deuxième trimestre, les perspectives de croissance du PIB semblent se détériorer pour le troisième trimestre", déclare Jack Kennedy, économiste de Markit. "Un point positif se dégage toutefois des dernières données de l'enquête : les perspectives d'activité à douze mois affichent leur plus haut niveau depuis près de trois ans et demi, tendance synonyme d'un regain de confiance des entreprises quant à une reprise dans l'année à venir", ajoute-t-il. (Bureaux européens de Reuters, Bertrand Boucey, Juliette Rouillon et Jean-Baptiste Vey pour la version française)

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nanard83 le jeudi 3 sept 2015 à 10:47

    Elle est bonne , et bien présentée par les médias dans le titre :" la croissance s'accélère en Europe ( en fait en Allemagne ,mais nulle en France )