Europe/PMI-La croissance accélère dans le privé, sauf en France

le
2

LONDRES/BERLIN/PARIS, 4 février (Reuters) - Principaux résultats des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur des services en Europe publiées ce mois-ci: * ZONE EURO - PLUS FORTE HAUSSE EN SIX MOIS DU PRIVÉ LONDRES - L'activité du secteur privé dans la zone euro a crû en janvier à son rythme le plus marqué en six mois, soutenue par la plus forte baisse des prix consentie par les entreprises en près de cinq ans, selon la version définitive de l'indice Markit composite des directeurs d'achat. Selon le cabinet d'étude Markit, qui a mené l'essentiel de son enquête avant le programme d'assouplissement quantitatif annoncé le 22 janvier par la Banque centrale européenne (BCE), les résultats du mois dernier suggèrent une croissance de 0,3% au premier trimestre 2015, ce qui marquerait un accélération par rapport aux trois derniers mois de 2014. L'indice composite PMI/Markit, qui regroupe le secteur manufacturier et celui des services, est ressorti à 52,6 en version définitive contre 52,2 en première estimation et 51,4 en décembre. Il se situe pour un 19e mois consécutif au-dessus du seuil de 50 séparant contraction et croissance de l'activité. La composante des prix est à un creux depuis février 2010. Elle est ressortie à 46,9 en janvier après 48,1 en décembre et 47,6 en novembre. Cette baisse des prix a porté l'indice PMI définitif des services, secteur dominant dans la zone euro, à un niveau plus élevé que sa première estimation, à 52,7 contre 52,3. Il était de 51,6 en décembre. "La zone euro a bien commencé l'année 2015, avec une accélération de la croissance de l'économie. Parmi les quatre grand pays, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont vu leur production augmenter, mais la contraction en France s'est poursuivie pour un neuvième mois de suite", note Markit. * ALLEMAGNE-ACCÉLÉRATION DE LA CROISSANCE DU PRIVÉ BERLIN - Le secteur privé allemand a enregistré en janvier son 21e mois consécutif de croissance et ce, à un rythme légèrement plus soutenu qu'en décembre, à la faveur d'une bonne tenue des nouvelles commandes et des embauches, des éléménts qui suggèrent une amplification de la reprise en ce début 2015. L'indice PMI composite a atteint 53,5 le mois dernier, contre 52,0 en décembre et 51,7 en novembre. Il est supérieur à la première estimation, publiée fin janvier, qui le donnait à 52,6. Celui des services s'est établi à 54,0. C'est nettement mieux que ce qui avait été donné en première estimation (52,7) et supérieur au mois de décembre (52,1). Selon Oliver Kolodseike, analyste chez Markit, l'économie allemande est bien partie pour regagner le terrain perdu à la fin de l'année dernière. La croissance a été de 1,5% sur l'ensemble de 2014 et le gouvernement table sur une hausse similaire du produit intérieur brut (PIB) cette année. * FRANCE-NOUVELLE CONTRACTION DU SECTEUR PRIVÉ PARIS - L'activité dans le secteur privé français s'est contractée en janvier pour le neuvième mois consécutif, les services retombant dans le rouge après avoir légèrement progressé en décembre, selon les résultats définitifs de l'enquête PMI publiés mercredi par Markit. L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice de l'industrie manufacturière publié lundi et de celui des services, est ressorti à 49,3 contre 49,7 en décembre. Il est légèrement inférieur au niveau publié en première estimation "flash" (49,5) et reste sous la barre de 50. L'indice du secteur des services est lui ressorti à 49,4 contre 50,6 en décembre et 49,5 en première estimation. Le chiffre de décembre constituait le premier retour de l'indice en zone d'expansion depuis août. * ITALIE - RETOUR À LA CROISSANCE DES SERVICES ROME - Après sa contraction inattendue en décembre, le secteur privé italien a renoué avec la croissance en janvier, même si certains éléments suggèrent qu'une reprise durable n'est peut-être pas encore en vue pour un pays qui subit sa troisième récession en six ans. L'indice PMI Markit/Adaci du secteur des services italien est remonté à 51,2 en janvier contre 49,4 en décembre, 51,8 en novembre, 50,8 en octobre. Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé un indice médian de 50,0. Mais la composante nouvelles affaires est tombée à 48,8, au plus bas depuis novembre 2013, contre 49,3 en décembre, ce qui n'est guère de bon augure pour l'avenir à court terme. Lundi, des données Markit avaient montré que le secteur manufacturier avait subi en janvier son quatrième mois de contraction de suite. L'indice PMI composite, qui rassemble services et secteur manufacturier, est néanmoins repassé au-dessus de la barre des 50 en janvier, à 51,2 contre 49,4 en décembre, 51,2 en novembre et 50,4 en octobre. * ESPAGNE - FORTE HAUSSE DE L'ACTIVITÉ DES SERVICES MADRID - Le secteur des services en Espagne a connu en janvier sa croissance la plus rapide en cinq mois, avec notamment une accélération des embauches, selon les résultats de l'enquête Markit auprès des directeurs d'achat publiés mercredi. L'indice PMI Markit s'est élevé à 56,7 en janvier contre 54,3 en décembre. Il est ainsi pour le 15e mois consécutif au-dessus du seuil de 50 témoignant d'une croissance de l'activité. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à 54,9. Le secteur des services représente environ la moitié de l'économie espagnole et il est donc un moteur essentiel de la reprise et des créations d'emplois. Le sous-indice de l'emploi a atteint son plus haut niveau depuis avril 2014, passant de 50,8 à 51,9.

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccondem1 le mercredi 4 fév 2015 à 11:32

    Et en prime, on va les expliquer aux grecs ! ;-)

  • sbroker le mercredi 4 fév 2015 à 11:08

    bizarre, pourtant on a fait toutes les reformes qu'il fallait. bah, ca doit etre la faute de sarko.