Europe/PMI-L'activité accélère avec des embauches dans la zone euro

le , mis à jour à 11:27
0
 (Actualisé avec Grande-Bretagne) 
    PARIS, 6 janvier (Reuters) - Principaux résultats définitifs 
des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat du secteur des 
services en Europe: 
     
    * ZONE EURO-INDICE PMI SERVICES STABLE À 54,2 EN DÉCEMBRE 
    LONDRES - La croissance du secteur privé a accéléré plus 
qu'initialement estimé dans la zone euro en décembre, avec des 
embauches à leur meilleur niveau depuis près de cinq ans, selon 
l'enquête PMI publiée mercredi. 
    Dans les services, l'indice des directeurs d'achat (PMI) a 
atteint 54,2, inchangé par rapport à novembre mais en hausse par 
rapport à l'estimation initiale de 53,9 annoncée le 16 décembre. 
    L'indice PMI composite, qui intègre également les données du 
secteur manufacturier, a ainsi atteint un plus haut de quatre 
mois de 54,3 contre 54,2 en novembre, au-dessus de l'estimation 
"flash" qui était à 54,0. 
    Le sous-indice composite de l'emploi a progressé à 52,8 en 
décembre, son meilleur niveau depuis mai 2011, contre 52,2 le 
mois précédent, les entreprises anticipant une hausse de leur 
activité en 2016. 
    Mais le sous-indice des prix est resté stable à 49,5, sous 
la barre des 50 pour le troisième mois consécutif, suggérant des 
pressions déflationnistes persistantes malgré les efforts de la 
Banque centrale européenne (BCE) pour relancer l'inflation dans 
la zone euro. 
     
    * ALLEMAGNE-LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ S'ACCÉLÈRE 
    BERLIN - Le secteur privé en Allemagne a connu en décembre 
sa croissance la plus rapide depuis près d'un an et demi. 
    L'indice PMI Markit composite, qui combine l'activité 
manufacturière et les services, s'affiche à 55,5 pour le dernier 
mois de 2015 contre 55,2 le mois précédent. 
    L'indice de décembre est supérieur à une estimation de 54,9 
et reste largement au-dessus de la barre de 50 qui sépare la 
contraction de la croissance. 
    L'indice définitif des services pour décembre est lui aussi 
nettement dans le vert, à 56,0, soit au plus haut depuis 17 
mois, à comparer à une première estimation à 55,4 et un chiffre 
de 55,6 en novembre. 
    "La combinaison d'une augmentation des créations 
d'entreprises et du prolongement de l'accumulation des contrats 
en cours suggère que les entreprises resteront en mode 
d'expansion pour commencer 2016", commente Oliver Kolodseike, 
économiste de Markit. 
     
    * FRANCE-COUP D'ARRÊT DANS LES SERVICES APRÈS LES ATTENTATS 
    PARIS - L'activité dans les services s'est très légèrement 
contractée en décembre en France sous l'impact des difficultés 
des secteurs les plus touchés par les attentats du 13 novembre, 
dont l'hôtellerie-restauration, selon la version définitive des 
indicateurs PMI de Markit publiée mercredi. 
    L'indice des services a reculé à 49,8, contre 51,0 en 
novembre, après avoir été annoncé à 50,0 en première estimation. 
Il évoluait depuis onze mois au-dessus de la barre de 50, qui 
sépare croissance et contraction de l'activité. 
    L'indice composite, qui combine des éléments de l'indice des 
services et de celui du secteur manufacturier, annoncé pour sa 
part en légère hausse en décembre, accuse aussi une baisse mais 
reste tout juste en zone de croissance: 50,1 après 51,0 en 
novembre. 
    Markit explique la baisse du mois par le ralentissement de 
la croissance des nouvelles affaires et du volume des carnets de 
commande, qui affichent un niveau de quasi-stagnation. 
    Les prestataires de services ne signalent en outre aucune 
création de postes en décembre et ils ont de nouveau réduit 
leurs tarifs malgré une nouvelle hausse de leurs coûts. 
    Parallèlement, les perspectives d'activité se détériorent 
par rapport à novembre et affichent un plus bas de 14 mois. 
         
    *GRANDE-BRETAGNE-LÉGER RALENTISSEMENT DES SERVICES 
    LONDRES - La croissance du secteur des services a légèrement 
ralenti en décembre en Grande-Bretagne, laissant augurer une 
progression modeste du produit intérieur brut (PIB) au cours du 
dernier trimestre 2015, montrent les résultats de l'enquête 
Markit/CIPS auprès des directeurs d'achat. 
    L'indice PMI des services calculé par Markit/CIPS a reculé à 
55,5 le mois dernier contre 55,9 en novembre. Il demeure 
néanmoins au-dessus de sa moyenne historique et montre ainsi que 
le secteur des services reste le principal moteur de l'économie 
britannique. 
    Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à un 
indice à 55,6 après le pic de quatre mois atteint en novembre. 
    Markit estime désormais que la croissance du PIB britannique 
a été de 0,5% au quatrième trimestre 2015, contre une précédente 
estimation de 0,6%, et de 2,2% sur l'ensemble de l'année. 
    "Le secteur des services est resté le principal moteur du 
redressement économique de la Grande-Bretagne en décembre", a 
commenté Chris Williamson, chef économiste chez Markit. "Un 
avenir rose n'est cependant en aucune manière assuré." 
    La solidité des nouvelles activités a ainsi été éclipsée par 
les plus faibles créations de postes dans le secteur depuis 
juillet tandis que les perspectives pour l'activité à long terme 
des entreprises sont tombées à leur plus bas depuis 2013. 
    L'indice PMI composite a aussi légèrement reculé, passant de 
55,7 en novembre à 55,5 en décembre. 
     
    * ITALIE-PLUS FORTE CROISSANCE DEPUIS PRÈS DE SIX ANS 
    ROME - Le secteur italien des services a enregistré en 
décembre sa plus forte croissance depuis près de six ans, 
confirmant la reprise de la troisième économie de la zone euro 
en 2015 après trois années de récession. 
    L'indice Markit/Adaci des directeurs d'achat a atteint 55,3 
contre 53,4 en novembre, dépassant nettement le consensus de 
53,6 établi par Reuters à partir des estimations de sept 
analystes. 
    L'indice composite, regroupant services et industrie, a 
progressé à 56,0, son meilleur niveau depuis février 2011. 
    "L'enquête PMI montre que la reprise économique est passée à 
la vitesse supérieure au dernier trimestre et aborde la nouvelle 
année avec une solide dynamique", commente Phil Smith, 
économiste chez Markit. 
    L'accélération de la croissance tant dans les services que 
dans l'industrie laisse prévoir une croissance de 0,4% au 
quatrième trimestre, ajoute-t-il. Le gouvernement avait prévu 
une croissance de 0,8% pour l'ensemble de 2015. 
 
    * ESPAGNE-CROISSANCE RALENTIE AVANT LES ÉLECTIONS 
    MADRID - La croissance du secteur espagnol des services est 
restée solide en décembre mais a ralenti par rapport à novembre 
à l'approche des élections législatives du 20 décembre, montre 
l'enquête Markit publiée mercredi. 
    L'indice des directeurs d'achat (PMI) des sociétés de 
service s'est établi à 55,1 en décembre, contre 56,7 en 
novembre, tout en ressortant pour le 26e mois consécutif 
au-dessus du seuil de 50 à partir duquel il rend compte d'une 
croissance. 
    Les données, collectées avant le scrutin du 20 décembre qui 
n'a pas permis de dégager de majorité absolue, montrent une 
"nouvelle forte croissance de l'activité des entreprises et un 
sentiment d'optimisme quant au maintien de la croissance en 
2016", déclare Andrew Harker, économiste chez Markit. 
    Le sous-indice mesurant la confiance des entreprises a 
atteint 75,5, son meilleur niveau en huit mois, contre 73,3 en 
novembre. 
     
    * IRLANDE-LA CROISSANCE EST RESTÉE ROBUSTE EN FIN D'ANNÉE 
    DUBLIN - Le secteur des services a encore connu une 
croissance robuste en décembre en Irlande, dont l'économie a été 
plus dynamique que ses homologues européennes pour une deuxième 
année consécutive en 2015. 
    L'indice Investec des directeurs d'achats (PMI) a reculé à 
61,8 en décembre mais le résultat du mois de novembre, à 63,6, 
représentait un pic de neuf ans. 
    Cet indice n'est plus redescendu sous 60 depuis février 
2014, époque où l'Irlande sortait de trois ans d'assistance 
financière internationale. 
 
    Graphiques : 
    Momentum des PMI services : http://link.reuters.com/vut72w 
    PMI européens : http://link.reuters.com/suw32w 
    PMI services comparés : http://link.reuters.com/keq22v 
 
 (Bureaux européens de Reuters) 
  
 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant