Europe/PMI-Accélération de la croissance du secteur privé

le
0

(Actualisé avec données britanniques et italiennes) PARIS/LONDRES/BERLIN, 5 août (Reuters) - Principaux résultats définitifs des enquêtes Markit auprès des directeurs d'achat en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en zone euro, publiés mardi. * ZONE EURO - LA CROISSANCE ACCÉLÈRE, LES PRIX BAISSENT LONDRES - L'activité du secteur privé de la zone euro a connu en juillet son deuxième rythme de croissance le plus élevé en trois ans, la bonne tenue des services compensant des performances atones de l'industrie. Ceci étant, la poursuite de la reprise observée dans la plupart des pays - la France étant une exception - ne doit pas masquer les pressions déflationnistes pesant sur la région, à nouveau sur le devant de la scène deux jours avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). L'indice PMI composite est remonté à 53,8 contre 54,0 en estimation "flash" et 52,8 en juin. Il reste au-dessus de la barre des 50 séparant contraction et expansion de l'activité pour le treizième mois d'affilée. Le PMI du seul secteur des services est passé de 52,8 en juin à 54,2 en juillet. Selon Markit, les données du mois de juillet suggèrent que la zone euro croît à un rythme trimestriel de 0,4%. "Le problème est que cela se fait avec de très modestes créations d'emplois. Il y a également des incertitudes sur la direction que va prendre le rythme de croissance au cours des prochains mois", a déclaré Chris Williamson, économiste en chef chez Markit. La composante prix à la production, sous la barre des 50 depuis la fin 2011, s'est établie à 48,5 contre 49,2 en juin. * ALLEMAGNE-ACTIVITÉ DES SERVICES À UN PIC DE TROIS ANS BERLIN - Le secteur privé allemand a crû pour le 15e mois d'affilée en juillet, à la faveur notamment d'un pic de plus de trois ans atteint par l'activité des services, des données qui suggèrent que la croissance de la première économie de la zone euro gagne en ampleur. L'indice PMI Markit composite, qui regroupe les secteurs de l'industrie et des services, soit les deux tiers de l'économie, ressort à 55,7 contre 55,9 en estimation flash et 54,0 en juin. Porté par la hausse des nouvelles commandes, l'indice PMI Markit des services s'est établi à 56,7 le mois dernier - au plus haut depuis juin 2011 - contre 56,6 en estimation flash et 54,6 en juin. "Les données composites montrent une ré-accélération de la croissance de l'activité, une nouvelle hausse des prises de commandes et une neuvième hausse consécutive des embauches, ce qui suggère que l'économie allemande a retrouvé une partie de l'élan qu'elle avait perdu à la fin du deuxième trimestre", a noté Oliver Kolodseike, économiste chez Markit. * FRANCE-RETOUR À LA CROISSANCE DES SERVICES PARIS - L'activité dans le secteur des services en France a renoué avec une légère croissance en juillet après trois mois de contraction mais au prix d'une réduction des tarifs des intervenants du secteur du fait des fortes pressions concurrentielles, selon les résultats définitifs de l'enquête PMI publiés mardi par Markit. L'indice du secteur est ressorti à 50,4 contre 48,2 en juillet, repassant au-dessus de la barre des 50 qui sépare contraction et croissance de l'activité pour la première fois depuis avril. Il avait été également annoncé à 50,4 en première estimation. L'indice composite, qui combine l'industrie manufacturière et les services, est ressorti de son côté à 49,4 contre 48,1 un mois plus tôt, également sans changement par rapport à sa première estimation. Jack Kennedy, économiste de Markit, souligne que, si le secteur des services français se porte un peu mieux, sa croissance reste "marginale". ID:nL6N0QA30U Voir aussi : * http://www.markiteconomics.com/Survey/PressRelease.mvc/7052a685029349b98b7895e2cf478002 * GB - PIC DE HUIT MOIS DU SECTEUR DES SERVICES EN JUILLET LONDRES - La croissance du secteur britannique des services a été plus forte que prévu en juillet, évoluant à son rythme le plus élevé depuis le mois de novembre, ce qui suggère que l'économie du pays a continué de croître à un ryhtme soutenu au début du troisième trimestre. Ces données pourraient relancer les spéculations relatives au calendrier de la remontée des taux britanniques, certains voyant la Banque d'Angleterre donner un premier tour de vis monétaire d'ici la fin de l'année. L'indice Markit/CIPS des services s'est inscrit à 59,1 en juillet contre 57,7 en juin et 57,9 attendu. L'indice composite s'est établi à 59,1, un pic de trois mois, contre 58,4 en juin. "L'économie du pays a poursuivi sur sa lancée en juillet", a déclaré Chris Williamson. L'économie britannique a connu au deuxième trimestre une croissance de 0,8% - niveau supérieur à la moyenne trimestrielle historique de 0,5%-0,6% - et, selon Chris Williamson, un niveau de croissance identique n'est pas à exclure pour la période juillet-septembre. * ITALIE-QUATRIÈME MOIS DE CROISSANCE DANS LES SERVICES ROME - Le secteur des services italien a enregistré en juillet son quatrième mois de croissance d'affilée, à la faveur d'une hausse des nouvelles commandes, ce qui suggère que la reprise de l'économie du pays se poursuit après une longue récession. L'indice sectoriel Markit/ADACI est ainsi ressorti à 52,8 le mois dernier contre 53,9 en juin - niveau qui avait représenté un pic depuis novembre 2010 - et un consensus des économistes interrogés par Reuters de 54,0. La composante des nouveaux contrats est revenue à 53,2, contre 55,5 en juin. L'indice composite du secteur manufacturier et des services s'est établi à 53,1 en juillet contre 54,2 en juin, restant au-dessus de la barre des 50 pour le septième mois de suite L'économie italienne s'est contractée de 0,1% sur le premier trimestre après avoir enregistré une croissance - la première après une récession de deux ans - de 0,1% sur les trois derniers mois de 2013. Selon les économistes interrogés par Reuters, le PIB italien a augmenté de 0,2% sur la période avril-juin. Les chiffres officiels en la matière sont attendus mercredi. * ESPAGNE-9E MOIS DE CROISSANCE DES SERVICES EN JUIN MADRID - Le secteur espagnol des services a continué de croître en juillet, au rythme le plus soutenu depuis le mois d'avril, à la faveur notamment d'un afflux de nouvelles commandes, des données qui viennent conforter l'hypothèse d'une poursuite de la reprise économique. L'indice PMI Markit des directeurs d'achats est ressorti à 56,2 en juillet contre 54,8, restant au-dessus de la barre des 50 pour le neuvième mois d'affilée. Les économistes avaient anticipé un indice à 55,1. La composante nouvelles commandes a atteint 58,0, un pic depuis près de huit ans, contre 54,4 en juin. "Ce bond des nouvelles commandes a donné un vrai coup de fouet aux secteur des services espagnol en juillet, ce qui a conduit à une accélération de la hausse de l'activité et à de nouvelles créations d'emplois", a déclaré Andrew Harker, économiste chez Markit. Le secteur des services représente plus de la moitié du PIB espagnol. Guide des indices PMI PMI/INDEX1 Les indicateurs français en temps réel ECONFR Les indicateurs de la zone euro en temps réel ECONEZ (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant