Europe: les marchés actions toujours euphoriques.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens restent bien orientés ce mercredi, au lendemain de propos rassurants de Janet Yellen quant à la poursuite de la politique monétaire accommodante de la Fed et après la publication de chiffres encourageants sur l'emploi privé aux Etats-Unis.

Vers 17h15, le CAC 40 flambe de 2%. Le Dax n'est pas en reste et engrange pour sa part 1,7%, tandis que le Footsie 100 et le Footsie MIB (Milan) avancent de respectivement 1,6 et 1,1%. De leur côté, l'Ibex 35 (Madrid) et le SMI (Zürich) gagnent environ 0,6%.

Le BEL 20 (Bruxelles) prend, lui, 1,1%, avec un trio de tête constitué d'Umicore (+3,9%), de Bekaert (+3,4%) et Solvay (+3,2%), et l'AEX (Amsterdam), dominé par SBM Offshore (+5,1%) gagne un peu moins de 1,6%. Enfin, à Lisbonne, le PSI 20 affiche une progression quasi-identique de 1,5%.

'Le discours de Janet Yellen est resté nettement plus prudent et accommodant que les déclarations récentes de plusieurs présidents de Feds régionales', ont souligné ce matin les équipes d'Aurel BGC, qui ont souligné que la président de la Fed 'n'a pas annoncé de hausse agressive des taux directeurs cette année et ne s'est pas prononcée sur l'issue des 2 prochaines réunions du FOMC, en avril et juin'.

'Elle a surtout insisté sur 'l'incertitude' dans le scénario économique, qui justifie une attitude 'prudente' de la banque centrale dans le processus de normalisation de ses taux directeurs', a poursuivi le gérant.

'Janet Yellen a tenu un discours prudent en conditionnant la poursuite de la normalisation de la politique monétaire américaine à une stabilisation des économies émergentes, du dollar, des matières premières et à une progression de l'inflation. Autrement dit, le relèvement des taux directeurs américains sera très graduel, ce qui devrait exclure le risque d'une forte tension sur l'obligataire américain', a-t-on corroboré chez Barclays Bourse.

De quoi rassurer les intervenants, tout comme les résultats de l'enquête ADP sur l'emploi privé américain, prélude habituel aux chiffres mensuels de l'emploi dans la première économie mondiale, qui ont révélé 200.000 créations de postes en mars, conformément aux attentes des économistes.

Sur le front des valeurs, Société Générale (+1,5%) et BNP Paribas (+1%) voient leurs gains diminuer malgré UBS, qui a initié des couvertures sur les 2 banques à 'achat'.

L'action Metro flambe quant à elle de 12,6% à la Bourse de Francfort après que le distributeur allemand a annoncé son intention de se scinder en 2 entreprises cotées distinctes : d'une part le groupe Metro, spécialiste de la vente de gros et des produits alimentaires, et d'autre part la branche 'Electronique grand public (Media-Saturn)'.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant