Europe: les marchés actions toujours à la peine.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens restent dans le rouge, toujours privés de catalyseur.

Vers 11h30, l'AEX (Amsterdam) et le BEL 20 (Bruxelles) se délestent de 0,5%, tandis que le SMI (Zürich) et le Footsie 100 cèdent respectivement 0,2 et 0,3%. Le CAC 40 et l'Ibex 35 (Madrid) lâchent pour leur part 0,6 et 0,7%. Enfin, le Dax et le Footsie MIB (Milan) reculent de 0,9% chacun.

Le premier des trois débats présidentiels américains a tourné hier soir à l'avantage d'Hillary Clinton de l'avis d'une large majorité d'observateurs, mais les investisseurs se disent que la route est encore longue jusqu'au 8 novembre et que Donald Trump, pourfendeur de Wall Street, conserve encore des chances d'être élu.

Sur le front des indicateurs, le marché doit prendre connaissance tout à l'heure de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board au titre du mois en cours.

Pour l'heure, l'euro s'effrite de 0,1% face au billet vert à 1,1246. Le baril de Brent abandonne de son côté 1,5% environ à 46,6 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, Orange (+2,1%) domine largement le CAC 40 alors que Credit Suisse est passé à l'achat sur la valeur, mettant en avant la stratégie de l'opérateur dans la fibre optique.

Le titre E.ON cède en revanche 0,9% alors que Barclays Capital (BarCap) a révoqué son conseil 'achat'. S'il n'a pas une mauvaise image du modèle économique du géant énergétique allemand, jugé plutôt défensif, le bilan devrait rester une source d'inquiétude, estime l'intermédiaire, qui a en outre écrêté son objectif de cours de 7,7 à 7,1 euros.

En baisse de 3,8% à 4.136 pence, l'action Wolseley accuse, elle, la plus forte baisse du Footsie 100. La croissance du groupe de matériaux de construction a nettement ralenti ces derniers mois, ce que le consensus n'anticipait pas, et la direction se veut prudente, en évoquant une gestion plus serrée des coûts...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant