Europe: les indices actions restent en retrait.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes s'inscrivent toujours en fort retrait cet après-midi, à l'image de Londres (-0,9% sur le FTSE), sur fond de données décevantes en provenance de Chine et d'inquiétude à l'approche de la réunion de la BCE de jeudi.

'La Chine est le dossier du jour', estime Nour Al-Hammoury, le stratège de marché en chef d'ADS Securities, qui pointe un excédent commercial du pays divisé par deux en février du fait d'une chute des exportations.

Si cette nouvelle accroit les chances d'une intervention de la Banque Populaire de Chine, le professionnel basé à Abu Dhabi souligne qu'elle profite à des valeurs refuges comme le yen.

'L'appréhension domine aussi à deux jours de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, pour laquelle les investisseurs anticipent un véritable bazooka monétaire, comme ce fut le cas en janvier 2015', d'après Saxo Banque.

'Mario Draghi n'aura pas le droit de décevoir. S'il n'annonce pas une baisse du taux de dépôt et une accentuation du QE (assouplissement quantitatif), il y a fort à craindre qu'on assiste à un véritable carnage boursier', prévient-il.

Ce contexte fait passer au second plan un rebond de 3,3% de la production de l'industrie allemande en janvier 2016, largement supérieur au consensus des économistes (+0,5%).

Le DAX de Francfort recule de 0,9%, tiré notamment par un repli de 2,1% de Merck sous le poids de prévisions revues à la baisse par le groupe de chimie-pharmacie, à l'occasion de ses résultats annuels.

A Paris où le CAC40 abandonne 1%, Alstom recule de 1,9% après un abaissement de recommandation chez Morgan Stanley, passé de 'surpondérer' à 'pondérer en ligne'.

L'AEX d'Amsterdam lâche aussi 1%, une baisse entrainée en premier lieu par le sidérurgiste ArcelorMittal (-6,9%), et dans une moindre mesure par le géant pétrolier Shell (-1,5%).

Le BEL20 perd 0,9% à Bruxelles, même si UCB ne cède plus que 0,7% après avoir souffert plus tôt d'une dégradation de recommandation chez Jefferies de 'conserver' à 'sous-performance' sur le laboratoire belge.

Enfin, le PSI de Lisbonne cède 1,3% : seuls des rebonds de 1,2% pour l'électricien EDP-Energias et de 3,5% pour le groupe de construction Mota Engil se distinguent dans le vert.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant