Europe: les Bourses reprennent leur souffle.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du DAX de Francfort qui grignote 0,1%, la majorité des indices actions européens végètent autour de leurs équilibres, marquant une pause après deux séances de progression vigoureuse et à l'approche d'une série de données américaines.

Des indices tels que le CAC40 semblent caler à l'approche de résistances, de même que le baril de pétrole brut léger américain qui s'approche du cap symbolique des 50 dollars (+0,6% à 49,9 dollars).

'Il s'agit d'un niveau psychologique important pour le marché et tout le monde craint qu'en l'incapacité de franchir la barrière des 50 dollars, le baril subisse une correction marquée', s'inquiète Angus Nicholson, analyste chez IG.

Cet après-midi aux Etats-Unis, les opérateurs prendront connaissance des commandes de biens durables en avril et des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, puis des promesses de ventes de logements.

'Ces données pourraient apporter des clés concernant la pensée de la Fed à propos d'une hausse de taux, aussi une réaction ample des marchés pourrait suivre', prévient Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

En attendant, le FTSE de Londres cède 0,1%, après que l'office national de statistiques ait confirmé en deuxième lecture une croissance de 0,4% du PIB du Royaume Uni au premier trimestre 2016 en rythme séquentiel.

Le CAC40 ne prend que 0,1% à Paris, plombé notamment par des consolidations de Crédit Agricole et de Société Générale (-0,8% chacun) après leurs gains des derniers jours, tandis que Technip (+1,3%) profite de la force des cours du pétrole.

A Amsterdam où l'AEX cède 0,1%, NN Group recule de 1,6% dans le sillage de son bénéfice net trimestriel. L'assureur a pourtant annoncé un programme de rachat d'actions de 500 millions d'euros sur les 12 prochains mois.

Le Bel20 de Bruxelles reste stable, partagé entre le métallurgiste Bekaert (+2,6%) et les chimistes Umicore (+1,8%) et Solvay (+1%) d'une part, et les banques ING (-0,8%) et KBC (-0,6%) d'autre part.

Le PSI de Lisbonne recule enfin de 0,2%, sous le poids de la banque BCP (-3,6%), tandis que l'opérateur télécoms Pharol (+2,4%) et le groupe de BTP Mota Engil (+1,5%) tiennent le haut du pavé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant