Europe: les Bourses placent leurs espoirs dans la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - La majorité des Bourses européennes entament la semaine sur des gains modestes, derrière Londres (+0,8%) et Francfort (+0,3%), plaçant leurs espoirs dans un statu quo de la Fed sur ses taux en juin, voire aussi en juillet.

'Le chiffre désastreux des créations de postes aux Etats-Unis a annihilé toute chance d'un relèvement des taux de la Fed en juin', estime Angus Nicholson, analyste d'IG, ajoutant que 'la porte reste ouverte en vue d'une hausse en juillet, mais loin d'être grande ouverte'.

Pour mémoire, les Etats-Unis n'ont recensé que 38.000 créations de postes non agricoles le mois dernier alors que les économistes en anticipaient en moyenne 160.000. De plus le solde des révisions des deux mois précédents s'est révélé négatif de 59.000.

Toujours aux Etats-Unis sont attendus dans les jours qui viennent les chiffres de la productivité, des stocks des grossistes ainsi que la confiance des consommateurs du Michigan.

En Europe, les investisseurs prendront connaissance cette semaine des chiffres de balance commerciale et de production industrielle dans plusieurs pays, ainsi que de la deuxième estimation du PIB de premier trimestre de la zone euro.

En attendant, on notera que les commandes au secteur industriel allemand ont chuté de 2% en avril, après une hausse de 2,6% le mois précédent. Par comparaison, les économistes n'anticipaient qu'un repli de 0,5%.

'Ceci renforce notre prévision que le deuxième trimestre verra une croissance du PIB sensiblement plus faible qu'au premier, quand l'économie allemande avait grimpé de 0,7% en rythme séquentiel', réagit-on chez Natixis.

Le CAC40 parisien fait du surplace, malgré le soutien des valeurs pétrolières Total et Technip (+0,7%) ainsi que de Kering (+1,6%) après une réunion d'investisseurs, vendredi à Londres, consacrée à sa marque de luxe Gucci.

L'AEX d'Amsterdam progresse de 0,2%, soutenu là aussi par les pétrolières Shell et SBM Offshore (+0,9%), et par le sidérurgiste ArcelorMittal (+3,8%) qui tient le haut du pavé.

Le Bel20 reste à son équilibre, partagé entre des replis tels que le groupe pharmaceutique Galapagos (-1,4%) et des progressions comme le chimiste Umicore (+1,6%).

Enfin, le PSI de Lisbonne recule de 0,1%, pénalisé en particulier par une chute de 6,7% de la banque BCP, alors que la pétrolière Galp Energia domine avec une hausse de 1,2%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant