Europe: les Bourses amplifient leurs pertes.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image de Londres où le FTSE perd 1,9%, les Bourses européennes s'enfoncent dans le rouge sur fond de chute des cours du pétrole et de données inquiétantes aux Etats-Unis.

'Des propos de l'Arabie Saoudite et de l'Iran sur la production pétrolière mettent sous pressions à la fois le WTI (moins de 31 dollars le baril) et le Brent, ce qui pèse sur les indices actions', souligne Nour Al-Hammoury, stratège de marché en chef chez ADS Securities.

'Les marchés actions européens consolident suite aux craintes d'une récession aux Etats-Unis amplifiées par les craintes d'une déflation structurelle en Europe ainsi que d'un ralentissement économique en Asie porté par la Chine', explique pour sa part Sylvain Loganadin.

Selon cet analyste DailyFX pour FXCM, '2016 semble être l'année de la consolidation pour les marchés actions mondiaux, et les flux de capitaux se dirigent désormais vers les valeurs refuges telles que le monétaire, les métaux précieux et le marché obligataire'.

Les inquiétudes pour l'économie américaine se sont d'ailleurs amplifiées avec les données de l'après-midi, notamment un plongeon de 9% des ventes de logements neufs en janvier.

Surtout, la croissance de l'activité dans le secteur privé américain marque presque le pas en ce mois de février, à en croire l'indice PMI composite 'flash' de Markit, qui chute à 50,1 contre 53,2 en janvier.

'Une chute de la confiance dans les affaires et une dégradation grandissante des carnets de commandes laissent supposer que le pire est à venir', prévient Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit.

A Francfort où le DAX perd 3%, Hugo Boss dévisse encore de près de 10% après un plongeon de près de 20% la veille : la maison de vêtement continue de pâtir de l'avertissement sur résultats lancé en fin de séance mardi.

Le CAC40 recule de 2,3%, avec une baisse de 2,1% pour Airbus après ses résultats annuels, tandis que Peugeot (+1,1%) tient le haut du pavé pour avoir dépassé tous ses objectifs sur l'exercice écoulé.

L'AEX d'Amsterdam perd 2,2% malgré un bond de 3% de Delta Lloyd, la compagnie d'assurance ayant ramené le montant de son augmentation de capital, prévue pour les semaines à venir, d'un milliard à 650 millions d'euros.

Delta Lloyd se distingue aussi en tête d'un Bel20 qui recule de 2,1% à Bruxelles, sous le poids de replis de 3,1% pour le groupe énergétique Engie et de 4,2% pour le chimiste Solvay.

Le PSI de Lisbonne cède enfin 2,4%, entrainé notamment par des retraits de plus de 4% pour les banques BPI et BCP et de 2,4% pour la compagnie pétro-gazière Galp Energia.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant