Europe : les Allemands hostiles au fédéralisme

le
0
À la veille des élections en Allemagne, 61% des électeurs se disent hostiles à plus d'intégration économique en Europe, d'après une étude Ifop pour Oddo. Un chiffre en hausse constante depuis un an.

Si la crise a renforcé Angela Merkel, en toute pour un troisième mandat à la Chancellerie, elle a ébranlé la confiance des Allemands dans les capacités de l'Union européenne à régler les problèmes économiques du Vieux Continent. D'après une étude de l'Ifop pour Oddo, qui sera rendue publique ce mercredi, les Allemands sont hostiles au fédéralisme européen. Ils sont 61% à souhaiter «moins d'intégration européenne, et des politiques économiques et budgétaires propres à chaque État». Un chiffre en hausse constante. En juin 2012, peu après l'arrivée de François Hollande à l'Élysée, 50% des Allemands étaient favorables à plus d'intégration européenne.

Ce sondage est un désaveu cinglant pour la Commission européenne qui tente de reprendre la main sur la politique é...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant