Europe: le vert domine en l'absence de Francfort.

le
0

(CercleFinance.com) - Mise à part Francfort qui reste portes closes en raison de la fête nationale allemande, les Bourses européennes commencent ce mois d'octobre plutôt de bonne humeur, aidées par des indices PMI favorables et par la remontée des cours du pétrole.

Londres grimpe de 1%, loin devant Amsterdam (+0,4%), Zurich (+0,3%), Paris, Milan et Bruxelles (+0,1% chacune), tandis que Madrid et Lisbonne cèdent 0,1%.

'La semaine dernière a été particulièrement éprouvante pour tout le secteur bancaire européen à cause des difficultés de la Deutsche Bank', rappelle un gérant de Barclays Bourse.

Les inquiétudes sur ce dossier se sont toutefois apaisées sur des rumeurs selon lesquelles l'amende américaine serait fortement minorée. En outre, Berlin pourrait profiter de ce lundi férié en Allemagne pour trouver une solution.

En attendant, l'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone a été confirmé à 52,6, en hausse par rapport à 51,7 en août, reflétant donc une accélération de la croissance du secteur à la fin du troisième trimestre.

'Cette hausse de la production résulte d'une amélioration de la demande tant au sein de la zone euro que sur les marchés extérieurs', précise Chris Williamson, chez Markit.

L'indice d'activité manufacturière PMI du Royaume-Uni est quant à lui ressorti en hausse à 55,4 points le mois dernier, soit son niveau le plus élevé depuis la mi-2014.

Du côté des valeurs, les pétrolières se montrent en forme dans le sillage des cours de l'or noir (+0,9% à 48,7 dollars le baril sur le WTI), à l'image de Shell (+1,6% à Amsterdam), BP (+1,5% à Londres) ou Total (+1,4%).

Vallourec s'adjuge 3,4% et figure ainsi dans le peloton de tête à Paris, après que le spécialiste des tubes sans soudures ait finalisé la fusion de deux filiales brésiliennes dans le cadre de son plan de transformation.

ING grappille 0,3% à Amsterdam alors que la banque néerlandaise a annoncé une série de mesures dans le cadre d'un plan baptisé 'Accelerating Think Forward', des mesures qui impacteront quelque 7.000 postes.

A noter que Volkswagen a confirmé en fin de semaine dernière le versement de 1,21 milliard de dollars à 652 concessionnaires américains dans le cadre du 'Dieselgate', qui empoissonne l'existence du géant automobile allemand depuis maintenant un an.

Cet après-midi aux Etats-Unis, les opérateurs prendront connaissance des indices PMI et ISM manufacturiers pour septembre, ainsi que des dépenses de construction en août.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant