Europe: le rebond des Bourses se confirme.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes préservent leurs gains cet après-midi, alors que Wall Street commence sa séance sur une note hésitante (stagnation sur le Dow Jones et -0,3% sur le Nasdaq) après un vif rebond des commandes de biens durables aux Etats-Unis.

Si les inscriptions aux allocations chômage ont augmenté de 10.000 à 272.000 la semaine dernière, les commandes de biens durables ont rebondi de 4,9%, alors que les économistes n'espéraient en moyenne qu'une hausse de 3%.

'Le rebond des livraisons de biens d'équipement hors défense (...) constitue un signe positif pour l'investissement des entreprises au premier trimestre', note en particulier Natixis.

'Toutefois, au vu des difficultés continues qui attendent le secteur manufacturier (en raison de la vigueur du dollar et de la faiblesse de la demande mondiale), nous nous attendons à ce que l'investissement des entreprises reste modéré au fil de l'année 2016', nuance-t-il.

'Le rebond des marchés ces dix derniers jours ressemble davantage à un délai de réflexion qu'à un changement fondamental', prévient de son côté Evan Lucas, analyste chez IG, pour qui 'les marchés vont rester volatils et évoluer sans véritable direction'.

Pour l'heure, le FTSE de Londres prend 2,1%, emmené en particulier par une envolée de 12% de Lloyds : la banque a affiché des bénéfices ajustés en progression et son dividende, fortement relevé, est même assorti d'un versement exceptionnel.

Le DAX de Francfort avance un peu plus modestement de 1,5% suite aux résultats décevants de Bayer (-1,7%) et de Henkel (-0,3%) alors que ceux de Deutsche Telekom (+2,3%) suscitent une réaction plus favorable.

Le CAC40 parisien grimpe de 2,4%, les opérateurs acclamant les publications de Technip (+12%) et d'Engie (+4%), mais sanctionnant celle de Safran (-1,1%) alors que celles de Veolia (+0,7%) et d'AXA (+1,5%) les laissent à peu près de marbre.

A Bruxelles où le Bel 20 prend 1,6%, les résultats du chimiste Solvay (+5,3%) se trouvent salués par la communauté financière, à l'inverse de ceux du brasseur AB InBev (-1,6%).

L'AEX d'Amsterdam gagne 1,9% et Unilever (+2,5%) surperforme cette tendance après la nomination de Marijn Dekkers à la présidence du conseil d'administration du géant de l'agroalimentaire et des cosmétiques.

Le PSI de Lisbonne s'adjuge quant à lui 1,7%, soutenu notamment par les banques BPI (+2,6%) et BCP (+3,2%), ainsi que par la compagnie pétro-gazière Galp Energia (+1,8%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant