Europe: le mois de juin débute dans la morosité.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens entament ce mois de juin dans la morosité, à l'instar du DAX de Francfort (-0,6%), sur fond d'un indice PMI manufacturier terne dans la zone euro.

L'indice PMI final Markit se replie en effet à 51,5 en mai, restant conforme à sa dernière estimation flash, et affiche son deuxième plus faible niveau depuis février 2015.

'Les performances décevantes des fabricants en mai renforcent les probabilités d'un ralentissement de la croissance économique au deuxième trimestre 2016', prévient Chris Williamson, chief economist à Markit.

'L'espoir d'une relance économique au cours des prochains mois repose donc désormais sur le programme d'achat d'obligations d'entreprises ainsi que sur le lancement d'opérations de prêts bancaires à très faible taux (par la BCE)', poursuit-il.

Aux Etats-Unis aussi, le secteur manufacturier donne des signes de faiblesse, avec des indices PMI à 50,7 et ISM à 51,3 seulement en mai, alors que les dépenses de construction ont chuté de 1,8% en avril.

Autre nouvelle pesant sur le moral des opérateurs, un sondage paru dans le Guardian fait revenir le spectre d'un possible Brexit à l'issue du référendum prévu dans trois semaines.

'Les investisseurs restent prudents avant une fin de semaine riche en actualités économiques et réunions', souligne en outre Barclays Bourse, qui pointe ainsi le rapport de l'emploi aux Etats-Unis vendredi, après la réunion de la BCE et le sommet de l'OPEP jeudi.

A Londres où le FTSE recule de 0,8%, Wolseley dévisse de 5,9% : si ses résultats se sont révélés assez satisfaisants, les perspectives du spécialiste du chauffage et de la plomberie se sont révélées bien moins encourageantes.

Le CAC40 parisien perd aussi 0,8%, grevé entre autres par Renault (-1,9%) après l'annonce d'une hausse de 4% des immatriculations de voitures particulières en France au mois de mai, à nombre de jours ouvrables comparable.

L'AEX d'Amsterdam recule de 0,6%, malgré un bond de 2,9% du distributeur alimentaire Ahold, entouré pour la présentation de résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Ahold devant fusionner en milieu d'année avec son concurrent belge Delhaize, ce dernier grimpe de 2,7% et tient ainsi le haut du pavé à Bruxelles, où l'indice Bel20 s'inscrit cependant en retrait de 0,5%.

Le PSI de Lisbonne lâche enfin 1,4%, dans le sillage en particulier de la banque BCP (-3,9%), alors que seul le groupe de télécommunications Pharol signe une progression, de 2,1%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant