Europe: le débat budgétaire est relancé

le
1

DR
DR

(lerevenu.com) - Depuis la signature en mars 2012 du nouveau traité européen ? le fameux Pacte de stabilité ? le débat sur la politique budgétaire était un peu retombé. Mais il s'est brusquement ranimé à l'approche de la désignation du futur président de la Commission. Réunis à Paris le week-end dernier, les dirigeants européens de centre-gauche ont renouvelé leur soutien au conservateur Jean-Claude Juncker, candidat du parti qui est arrivé en tête aux élections européennes. Toutefois leur soutien s'accompagne d'une ferme volonté de peser sur la politique de la nouvelle Commission, qui entrera en fonction le 1er novembre.

Relâcher la contrainte
Il faut utiliser «toutes les mar­ges, toutes les souplesses du pacte» pour relancer la croissance, a estimé François Hollande. Quel­ques jours plus tôt, le Premier ministre italien Matteo Renzi avait proposé de ne pas intégrer dans le calcul des déficits les investissements publics. De son côté, le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel (social-démocrate) imaginait d'en sortir le coût des réformes structurelles?
L'idée de relâcher la con­trainte budgétaire pour ne pas fragiliser la reprise trouve un écho particulier en France. Tout d'abord parce que les derniers indicateurs économiques n'y sont pas rassurants. Le PMI composite, issu d'une enquête auprès des directeurs d'achat dans l'industrie et les services, a reculé de 49,3 en mai à 48 points en juin. L'indice figure ainsi pour

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le mercredi 25 juin 2014 à 18:37

    Les "mous" cherchent par tous les moyens à "assouplir" ils n'y parviendront que s'ils convainquent les Allemands et là bon courage, car eux ont fait en leur temps les efforts que les "mous" renâclent à faire.Il faut être socialiste pour ne pas comprendre ça