Europe : la recapitalisation directe des banques repoussée à fin 2014

le
0
L'enveloppe du MES (Mécanisme européen de stabilité) dédiée au renflouement des banques ne devrait pas excéder 60 milliards d'euros.

Une semaine pour en finir avec deux ans de surplace et d'atermoiements. À sept jours d'un sommet européen décisif, les ministres des Finances de la zone euro ont engagé, jeudi, un huis clos marathon pour façonner les deux piliers qui manquent à leur union bancaire: la recapitalisation directe des banques sur fonds européens et la fixation de règles communes pour renflouer et/ou liquider les enseignes moribondes.

Dans les deux cas, il s'agit de briser le «cercle vicieux» qui pèse depuis quatre ans au c½ur de la zone euro: des banques qui, fragilisées par la crise financière et la récession, gardent la tête hors de l'eau grâce à une aide massive des Trésors publics, mais plongent en retour les finances publiques nationales dans le rouge. Déshabiller le budget de Pierre pour rhabiller la banque de Paul, c'est la logique i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant