Europe: la plupart des marchés actions restent en baisse.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens connaissent des fortunes diverses à environ une heure des clôtures.

Autour de 16h30, et alors que Wall Street a ouvert en léger repli, le Footsie MIB (Milan) et l'Ibex 35 (Madrid) grappillent respectivement 0,1 et 0,3%, tandis que le CAC 40 s'effrite de 0,1% et que le Dax cède 0,3%. Les pertes sont davantage marquées à Zürich, où le SMI recule de 0,5%, et plus encore à Londres et Bruxelles, où le Footsie 100 et le BEL 20 cèdent tous deux 0,7%. Enfin, à Amsterdam, l'AEX est en baisse de 0,9% environ.

'Alors que les banques centrales étaient au premier plan ces dernières semaines, l'absence d'actualité du côté macroéconomique et du côté des entreprises replace la politique au coeur des marchés', observaient ce matin les équipes de Saxo Banque, qui ont notamment évoqué les difficultés de Donald Trump quant à la réforme de l'Obamacare, après les échecs essuyés pour sa réforme de l'immigration.

Unique indicateur notable du jour, le chiffre des ventes de logements anciens aux Etats-Unis au titre du mois clos a déçu les attentes. Celles-ci se sont en effet établies à 5,48 millions, après 5,69 millions en janvier (chiffre non révisé) et alors que le consensus des économistes anticipait une baisse autour de 5,54 millions.

Concernant les valeurs, Kingfisher abandonne toujours 4,5% et demeure lanterne rouge du Footsie 100, en dépit de l'annonce ce matin d'un bénéfice ajusté meilleur que prévu au titre de 2016. Le spécialiste du bricolage se veut cependant prudent pour l'année en cours, redoutant que les incertitudes politiques des 2 côtés de la Manche pèsent sur son activité.

A Zürich, Novartis se replie de son côté de 1,2% consécutivement à l'annonce de l'échec de la phase 3 RELAX-AHF-2 évaluant serelaxin (RLX030) dans l'insuffisance cardiaque chronique.

Enfin, Gemalto est sans conteste LA (très grande) déception du jour sur fond de nouvel avertissement sur résultats, le deuxième en moins de 6 mois. L'action s'effondre en effet de... 17,1% alors que le groupe envisage désormais un résultat des activités opérationnelles à un niveau similaire à celui généré en 2016, soit 453 millions d'euros. Il visait auparavant entre 500 et 520 millions d'euros, et 660 millions avant le précédent avertissement en octobre dernier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant