Europe: la crainte d'une hausse de taux pèse sur le moral.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image de Francfort où le DAX recule de 0,7%, les Bourses européennes perdent du terrain après que des propos de responsables de la Fed aient ravivé le spectre d'une prochaine hausse des taux aux Etats-Unis.

'Janet Yellen souhaite en théorie toujours monter les taux ce que William Dudley (président de la Fed de New York) a encore répété, laissant même entrevoir une hausse de taux en septembre', souligne Nicolas Chéron, stratégiste pour CMC Markets.

'Un peu plus tard dans la journée, c'était au tour du président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart de déclarer que l'économie américaine était suffisamment solide pour supporter une voire deux hausses de taux d'ici la fin d'année', ajoute Barclays Bourse.

De ce contexte, les opérateurs devraient se montrer attentifs ce soir au compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, pour en savoir plus sur l'avancée des débats au sein de l'institution.

Les stocks de pétrole américains, qui paraîtront dans l'après-midi, devraient également être suivis alors que le cours du brut américain s'inscrit au-dessus des 46 dollars le baril.

Pour l'heure, le FTSE de Londres ne cède que 0,1%, alors que l'ONS a fait part d'une nouvelle baisse du nombre d'inscrits aux allocations chômage le mois dernier au Royaume Uni, et ce malgré les incertitudes générées par le vote du Brexit fin juin.

Le CAC40 abandonne par contre 0,7% à Paris, grevé en particulier par le groupe de services parapétroliers Technip et le sidérurgiste ArcelorMittal qui cèdent chacun 2,1%.

L'AEX d'Amsterdam lâche aussi 0,7%, malgré un bond de 5% d'ABN Amro, le bénéfice net trimestriel de l'établissement financier ayant augmenté de 10% en données sous-jacentes.

Le Bel20 de Bruxelles recule de 0,5%, une baisse emmenée par le laboratoire pharmaceutique Galapagos (-1,5%) et l'assureur Ageas (-1,2%) tandis que seul le brasseur AB InBev (+0,1%) surnage dans le vert.

Le PSI de Lisbonne recule lui aussi de 0,5%, avec notamment des replis de 1,1% pour le distributeur alimentaire Jeronimo Martins et de 1% pour l'électricien EDP Renovaveis.

Carlsberg dévisse de 4,3% sur l'OMX, délaissé à la suite de l'annonce par le brasseur d'un bénéfice net hors exceptionnel légèrement inférieur au consensus au titre du premier semestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant