Europe: l'optimisme domine à l'approche du FOMC.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes affichent souvent des gains vigoureux, enthousiasmées par les résultats solides d'Apple et dans l'espoir d'indications favorables de la part de la Réserve fédérale à l'issue de sa réunion de politique monétaire (FOMC).

La firme à la pomme a en effet dévoilé mardi soir des résultats trimestriels largement supérieurs au consensus, une performance saluée par une hausse de plus de 6% du titre en cotations après-Bourse.

'Aucune action n'est attendue, mais un signal positif pourrait être envoyé', indique par ailleurs un économiste d'Oddo au sujet de la réunion du FOMC, dont les conclusions sont attendues après la clôture des marchés européens.

'La seule option viable est une seule hausse en 2016 en septembre si les conditions économiques et financières sont favorables. Actuellement, le marché n'anticipe pas de hausse avant 2018', précise-t-on chez Saxo Banque.

En attendant ce rendez-vous, les opérateurs seront attentifs aux commandes de biens durables, puis aux promesses de ventes de logements et aux stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Le FTSE de Londres progresse de 0,3%, sur fond d'une croissance estimée à 0,6% pour le PIB du Royaume Uni au deuxième trimestre 2016, s'accélérant ainsi par rapport au taux de 0,4% affiché pour les trois premiers mois de l'année.

Le DAX de Francfort gagne 0,8% avec le soutien notamment de Bayer (+2,1%) après la publication de ses semestriels, alors que celles de BASF (-2,9%) et surtout Deutsche Bank (-4,3%) déçoivent les opérateurs.

Le CAC40 parisien avance de 1,4%, entrainé en particulier par l'accueil chaleureux réservé aux résultats de LVMH (+7,1%), de Groupe PSA (+6,9%) et d'Airbus (+5,2%). Hors CAC40, ceux d'Ingenico se trouvent par contre lourdement sanctionnés (-11,6%).

L'AEX d'Amsterdam gagne 0,4%, tiré notamment par ArcelorMittal (+2,9%) à deux jours des semestriels du sidérurgiste, devant l'assureur Aegon (+2,5%) et le groupe parapétrolier SBM Offshore (+2,1%).

Le Bel20 de Bruxelles ne grappille que 0,1%, malgré les soutiens entre autres de la banque KBC (+1,2%), du chimiste Solvay (+0,8%) et du groupe énergétique Engie (+0,5%).

Le PSI de Lisbonne progresse enfin de 0,4%, emmené en particulier par le groupe de télécommunications NOS (+4%), alors que le titre de la banque BCP lâche 3%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant