Europe: l'emploi américain laisse les Bourses moroses.

le
1

(CercleFinance.com) - A l'image du FTSE de Londres qui cède 0,4%, les indices actions européens manifestent une certaine morosité en fin d'après-midi, les opérateurs ne se montrant guère rassurés par les indications contradictoires du rapport sur l'emploi américain.

Le taux de chômage des Etats-Unis a reculé de 0,1 point à 4,9% en janvier, alors que le consensus visait une nouvelle stabilité, et le coût horaire moyen du travail a augmenté de 0,5% après une stagnation en décembre.

L'économie américaine n'a toutefois généré que 151.000 postes non agricoles le mois dernier, alors que les économistes en prévoyaient en moyenne 190.000. De plus, les révisions en hausse pour novembre 2015 ont été contrebalancées par celles en baisse pour décembre.

'Avec une inflation toujours sous les 2% et les menaces grandissantes d'un ralentissement plus général de l'économie américaine, il y a maintenant une plus grande probabilité que la Fed puisse attendre jusqu'à plus tard (juin) avant de relever encore ses taux', juge Natixis.

'Les statistiques du marché du travail ne sont plus seulement un 'marqueur' pour la politique monétaire et le rythme de la normalisation des taux directeurs, mais ils deviennent cruciaux pour notre scénario économique des prochains mois...', prévenait néanmoins Aurel BGC.

Le DAX de Francfort cède 0,2% sur fond de commandes à l'industrie allemande qui ont diminué de 0,7% au mois de décembre 2015 après une hausse de 1,5% en novembre.

Le CAC40 parisien perd aussi 0,2%, partagé entre les accueils favorables réservés aux résultats annuels de BNP Paribas (+3,3%) et de Vinci (+1,5%) et la lourde sanction à ceux d'ArcelorMittal (-5,3%).

La chute du sidérurgiste en Bourse, combinée à celle de l'opérateur télécoms Altice (-5,1%) pénalise sensiblement l'indice AEX d'Amsterdam qui abandonne 0,6%.

L'indice Bel20 de Bruxelles perd 0,7%, malgré un bond de 4,1% d'Umicore à la suite des résultats annuels de ce spécialiste de la technologie des matériaux et du recyclage.

En revanche, le PSI20 monte de 0,5% à Lisbonne, tiré par une envolée des banques BPI (+7,8%) et BCP (+6,7%), et dans une moindre mesure une progression de Pharol (+2,2%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gvigner3 il y a 10 mois

    chômage : 4.9 % et l' Europe???