Europe: indices partagés avant les données américaines.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé ce mercredi, malgré un indice PMI encourageant pour la zone euro et dans l'attente d'une salve d'indicateurs américains concentrés avant Thanksgiving.

Lisbonne gagne 0,9%, Londres 0,8%, Amsterdam 0,5%, Zurich 0,2%, Bruxelles et Madrid 0,1%, mais Francfort cède 0,1%, Paris 0,2% et Milan 0,8%. A New York la veille, le Dow Jones et le Nasdaq ont pris 0,3%.

L'estimation flash de l'indice PMI Markit sur l'Eurozone se redresse de 53,3 en octobre à 54,1 en novembre, signalant ainsi la plus forte croissance mensuelle de l'activité globale depuis décembre 2015.

'Les données PMI sont pour l'heure conformes à une hausse du PIB de l'ordre de 0,4% au quatrième trimestre, l'expansion de la région étant portée par un rebond de la croissance allemande (0,5%)', souligne Chris Williamson, chief business economist à IHS Markit.

Markit souligne notamment que la hausse des carnets de commandes a incité les entreprises à recruter du personnel supplémentaire, le taux de création de postes atteignant ainsi son plus haut niveau depuis le début de l'année 2008.

En cette veille de Thanksgiving, les statistiques vont se bousculer cet après-midi aux Etats-Unis, avec par exemple les commandes de biens durables, les ventes de logements neufs, avant les 'minutes' de la dernière réunion de la Fed dans la soirée.

Du côté des valeurs, Infineon cède 0,3% après la publication par le fabricant de semi-conducteurs de résultats trimestriels en ligne avec les attentes, mais avec une cible de marge 'sur le cycle économique' rehaussée de 15% à 17%.

A Paris, Vinci gagne 1,4% et récupère ainsi une partie du terrain perdu mardi en clôture (-3,8%), sous l'effet de l'information erronée et malveillante dont a été victime le groupe de construction et de concession en fin de séance.

'L'émergence d'un nouveau facteur d'incertitude n'incite pas, à court terme, à l'audace sur les marchés, d'autant que l'effet Trump s'essouffle et que l'échéance du référendum italien approche', juge-t-on à ce sujet chez Barclays Bourse.

Telecom Italia se stabilise après un gain de 1,8% mardi sur fond d'achats d'actions par Vivendi, destinés à faire remonter la participation du groupe français à ses niveaux précédents (23,15% en date du 22 novembre).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant