Europe: indices actions en ordre dispersé.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent en ordre dispersé, au cours d'une séance dominée par de multiples publications de résultats d'entreprises recevant des accueils contrastés.

Milan s'adjuge 0,9%, Amsterdam gagne 0,3%, Madrid et Lisbonne grappillent 0,1%, tandis que Londres, Paris et Bruxelles cèdent 0,1%, Francfort perd 0,3% et Zurich 0,5%.

A New York la veille, le Dow Jones a fini sur un gain de 0,1% et le Nasdaq de 0,5%, mais grâce simplement à la vigueur de leur poids lourd technologique Apple (+6,1%).

Après la décision de la Banque d'Angleterre à l'issue de sa réunion de politique monétaire, seront publiés cet après-midi, aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et les chiffres préliminaires de la productivité au quatrième trimestre.

'La tendance de la productivité est au coeur des débats entre les économistes, mais aussi des risques et opportunités attachés aux prochaines mesures de Donald Trump', note Aurel BGC.

'La politique budgétaire de la nouvelle administration américaine s'annonce inflationniste, et justifie donc pleinement une hausse plus rapide des taux directeurs, sauf si la croissance de la productivité se redresse...', explique le bureau d'études.

En attendant, les prix à la production industrielle ont augmenté de 0,7% dans la zone euro et de 0,9% dans l'ensemble de l'Union Européenne en rythme séquentiel en décembre, selon les estimations d'Eurostat.

Dans l'actualité des valeurs, les opérateurs saluent à Francfort un bon début d'exercice pour le fabricant de semi-conducteurs Infineon (+2,1%), mais sanctionnent les publications annuelles du constructeur automobile Daimler (-3,4%) et surtout de Deutsche Bank (-5,2%).

A Londres, les résultats en ligne avec les attentes d'AstraZeneca (-1,7%) se trouvent boudés par la communauté financière, de même que ceux de l'opérateur télécoms Vodafone (-1,5%).

A Amsterdam, les résultats de la compagnie pétrolière Shell (+1,3%) et de la banque ING (+0,8%) reçoivent des accueils favorables, mais pas ceux dévoilés mercredi soir par la foncière Unibail-Rodamco (-0,5%).

En berne de 0,6% à Zurich, Swatch souffre des comptes préliminaires décevants publiés par le géant horloger helvétique, avec un bénéfice net inférieur de 10% aux attentes du marché.

Nokia grimpe de 3,5% à Paris et à Helsinki, après les résultats de l'équipementier télécoms finlandais marqués par une marge opérationnelle de sa division réseaux à 8,9%, dans le haut de sa fourchette-cible.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant