Europe: indices actions en ordre dispersé.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens évoluent en ordre dispersé cet après-midi, alors que les investisseurs réservent des accueils contrastés aux nombreuses publications de résultats d'entreprises de la séance.

Londres s'adjuge 1%, Francfort et Amsterdam prennent 0,3%, Paris et Bruxelles stagnent, Milan cède 0,2%, Zurich recule de 0,3%, Lisbonne de 0,4% et Madrid de 0,5%. A New York, le S&P500 se replie de 0,1%.

'Nous attendons que l'élection américaine ait lieu pour que les opérateurs retrouvent de la visibilité et soient en mesure de se demander si les plus hauts historiques ne pourraient être retrouvés sur le S&P 500', estime Nicolas Chéron, stratégiste pour CMC Markets.

'Alors que le CAC40, le DAX et le S&P 500 travaillent des résistances de court terme clé pour la suite à respectivement 4.570, 10.800 et 2.155, la prudence pourrait être de mise, ou du moins un certain pragmatisme', prévient-il.

Au plan des statistiques, l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board ressort à 98,6 en octobre, à comparer à 103,5 en septembre, et alors que les économistes anticipaient en moyenne un retrait moindre autour de 100,8.

De ce côté de l'Atlantique, le climat des affaires s'améliore légèrement en Allemagne au mois d'octobre, à en croire l'indice Ifo qui s'établit à 110,5 ce mois-ci contre 109,5 en septembre, et dépasse les attentes des économistes.

Sur le plan des valeurs, Fiat Chrysler Automobiles prend 1,1% à Milan, après la présentation de résultats meilleurs que prévu sur le troisième trimestre et accompagnés d'un relèvement d'objectifs annuels.

Luxottica se distingue avec un gain de 3,9%, après un point d'activité trimestriel du géant italien des montures de lunettes (Ray-Ban et Oakley notamment) : il estime que sa stratégie est sur le point de conduire à une accélération de la croissance.

A Zurich, Novartis (-2,7%) accuse la plus forte baisse du SMI à la suite de trimestriels mitigés pour le groupe de santé, alors que Syngenta prend au contraire 1,8% en dépit d'un retard du processus de rapprochement entre l'agrochimiste suisse et ChemChina.

A Paris, les investisseurs saluent les points d'activité de l'opérateur télécoms Orange (+4,6%) et du fournisseur de gaz industriels Air Liquide (+1,5%) mais sanctionnent celui du groupe de hautes technologies Safran (-2%).

Randstad prend enfin 3,7% à Amsterdam et figure dans le peloton de tête de l'AEX 25 : l'activité du groupe de travail temporaire est bien orientée en fin d'exercice, et le groupe se veut d'ailleurs optimiste.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant