Europe: indices actions en berne avant des jours chargés.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes passent majoritairement en terrain négatif cet après-midi, dans l'attente du pic de résultats d'entreprises et des nombreux rendez-vous macroéconomiques des prochains jours.

Parmi les nombreux poids-lourds européens à publier cette semaine, figurent par exemple Orange, BASF, Deutsche Bank, Fiat Chrysler, Sanofi ou ArcelorMittal.

De l'autre côté de l'Atlantique, les géant technologiques comme Apple ou Alphabet, mais aussi ExxonMobil, Chevron, Caterpillar, Boeing et Coca-Cola, sont attendus au tournant.

Avant les résultats des 'stress tests' des banques de la zone euro vendredi soir, les opérateurs devraient aussi se montrer attentifs cette semaine aux réunions de politique monétaire de la Fed et de la Banque du Japon.

'Le communiqué de la Fed mercredi sera scruté pour y déceler des modifications subtiles et d'éventuels signes d'une intention de durcir la politique monétaire plus tard cette année', pointe un analyste de FxPro.

Ce dernier estime toutefois que 'la Banque du Japon serait davantage susceptible générer de la volatilité sur les marchés, en raison d'une plus grande probabilité d'actions sur les taux ou sur les programmes de rachats d'actifs'.

De nombreuses données sont enfin attendues dans les prochains jours, avec en point d'orgue la croissance au deuxième trimestre pour la zone euro et les Etats-Unis vendredi.

Le DAX de Francfort gagne encore 0,4% alors que l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne n'a reculé qu'à 108,3 ce mois-ci, là où le consensus l'anticipait à 107,5.

A Londres où le FTSE perd 0,4%, Ryanair prend 5% dans le sillage de ses bénéfices de premier trimestre comptable : une augmentation du nombre de passagers transportés par la compagnie à bas coûts a compensé une réduction du tarif moyen.

A Paris où le CAC40 cède 0,2%, le spécialiste du petit électroménager Seb (+7%) et le groupe de services à l'industrie pharmaceutique Sartorius Stedim Biotech (+4,5%) profitent de leurs publications respectives.

L'AEX d'Amsterdam perd 0,4%, malgré un gain de 1,8% de Philips après des résultats de bonne facture pour le groupe d'électronique sur son deuxième trimestre.

L'indice néerlandais profite aussi d'un gain de 1,3% d'Ahold après que le distributeur alimentaire ait finalisé sa fusion avec Delhaize, ce qui aide aussi le Bel20 de Bruxelles à ne céder que 0,1%.

Enfin, le PSI de Lisbonne recule de 0,3%, grevé en particulier par la banque BCP (-3,5%), la compagnie pétrolière Galp Energia (-2,2%) et le distributeur Sonae R (-2%).

Ericsson prend 2,6% sur l'OMX, les opérateurs saluant la démission du directeur général de l'équipementier télécoms Hans Vestberg, contesté depuis plusieurs mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant