Europe: indices actions dans l'expectative.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du DAX de Francfort (+0,1%) et du FTSE de Londres (-0,2%), les indices actions européens se montrent hésitants avant la parution des chiffres de l'inflation américaine en début d'après-midi.

'La Bourse de Londres rétrocède une petite partie de ses gains de la veille, mais les pressions à la baisse sont dans l'ensemble limitées', constate Tony Cross, chez Trustnet Direct.

Après la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, les opérateurs seront attentifs aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et surtout aux chiffres de l'inflation pour le mois dernier aux Etats-Unis.

'Les statistiques du mois de mars devraient être jugées rassurantes, c'est-à-dire qu'elles plaideraient plutôt pour que les banquiers centraux restent patients', juge à ce sujet Aurel BGC, tandis que le consensus vise une hausse de 1% des prix en rythme annuel.

En attendant, on notera que le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 0,0% en mars, contre -0,2% en février, d'après Eurostat qui avait annoncée initialement une baisse de 0,1% pour le mois de mars.

A Paris où le CAC40 perd 0,3%, la SSII Atos (+2,3%) signe la plus forte hausse du SBF 120, à la faveur d'une recommandation favorable de Barclays, alors que Sodexo (-2,1%) et Casino (-1%) sont sanctionnés pour leurs points d'activité respectifs.

L'AEX d'Amsterdam cède 0,2%, avec notamment un repli de 0,6% du géant des biens de consommation Unilever qui a dévoilé un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de 2% à cause d'effets de changes défavorables.

Le Bel20 de Bruxelles perd aussi 0,2% avec toutefois une hausse de 1% d'Umicore, à la faveur d'une intégration du chimiste dans les valeurs préférées de Credit Suisse en Europe.

Le PSI20 de Lisbonne gagne 0,2% tiré notamment par la banque BCP (+4%), le groupe de télécommunications Pharol (+1,5%) et la compagnie pétro-gazière Galp Energia (+0,5%).

A Londres, Burberry plonge de 7,3% suite au point d'activité de la maison de vêtements haut de gamme, qui a fait ressortir des ventes décevantes et des perspectives sombres.

Le SMI de Zurich avance de 0,5%, emmené en particulier par le géant agro-alimentaire Nestlé qui a dévoilé une croissance organique de près de 4% de son chiffre d'affaires trimestriel et a confirmé ses prévisions annuelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant