Europe: hausse des indices atténuée malgré Wall Street.

le
0

(CercleFinance.com) - Après avoir progressé sensiblement ce matin dans le sillage de Credit Suisse et d'ING, les Bourses européennes voient leurs gains s'affaisser cet après-midi malgré une ouverture dans le vert à Wall Street.

'Il se peut que les turbulences continuent, même si on observe depuis quelques semaines une moindre volatilité', prévenait ce matin Laurent Gaetani, directeur général de Degroof Petercam Gestion.

Il ne jugeait en effet 'pas certain que les éléments à l'origine de la remontée récente des cours boursiers s'avèrent pérennes, surtout dans un environnement où le risque politique va augmenter à l'approche notamment du référendum au Royaume-Uni'.

Au chapitre des statistiques, on notera que la production industrielle de l'Allemagne s'est repliée de 1,3% en mars, sa plus forte baisse depuis août 2014, mais que son excédent commercial s'est accru sur la même période.

Le DAX de Francfort prend 0,4%, même si ThyssenKrupp cède 0,3% après que le groupe sidérurgiste ait lancé, à l'occasion de son point d'activité, un avertissement sur résultats en raison de conditions 'extrêmement difficiles' du marché de l'acier.

Le FTSE gagne 0,5% à Londres avec notamment une progression de 2,4% d'easyJet, bien que les résultats semestriels de la compagnie aérienne à bas coûts aient souffert des attentats de Paris et de Bruxelles.

A Zurich où le SMI prend 1,2%, la banque Credit Suisse (+3,7%) caracole en tête après une forte réduction de ses pertes trimestrielles, alors que le géant du travail temporaire Adecco (-4,9%) fait au contraire figure de lanterne rouge après ses trimestriels.

Le CAC40 parisien avance de 0,4%, malgré une chute de 5,8% de l'équipementier télécoms Nokia dont les bénéfices se sont contractés sur les trois premiers mois de l'année.

L'AEX d'Amsterdam progresse de 0,8%, emmené entre autres par ING (+2,2%), ce dernier profitant de la publication d'un bénéfice net trimestriel en baisse moins forte que prévu.

La banque néerlandaise participe aussi à la progression du Bel20 (+0,7%), tenant le haut du pavé à Bruxelles aux côtés du laboratoire pharmaceutique Galapagos (+2,4%).

Le PSI de Lisbonne recule de 0,1%, pénalisé par les retraits de la banque BCP (-2%), du groupe de BTP Mota Engil (-1,3%) et du conglomérat Sonae Capital (-1,7%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant