Europe: hausse des indices aidée par les matières premières.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes ont le vent en poupe ce mardi, dans le sillage de la remontée des cours du pétrole (à plus de 48 dollars le baril sur le WTI) et de nombreuses valeurs des matières premières.

Milan s'adjuge 1,7%, Amsterdam et Bruxelles 1,1%, Londres prend 1%, Francfort, Paris et Madrid 0,6%, Lisbonne 0,4%, tandis que Zurich cède 0,7%. A New York, le Dow Jones gagne 0,2% et le Nasdaq 0,3%.

'Décidément, sans Wall Street, les marchés européens ont toutes les peines du monde à accélérer', note un analyste d'Aurel BGC, ajoutant que le secteur financier au sens large et les ressources de base soutiennent les indices en Europe.

'L'espoir grandissant d'un accord à Vienne la semaine prochaine entre les membres de l'OPEP pour réduire la production soutient les cours du pétrole et nourrit la confiance sur les marchés actions', explique Jamieson Blake, retail sales manager, ADS Securities London.

Seule donnée qui était attendue ce jour, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont augmenté à 5,6 millions d'unités en rythme annualisé, alors qu'elles étaient au contraire anticipées par le consensus en légère baisse vers 5,44 millions.

Du côté des valeurs, le secteur des matières premières se trouve bien entouré à Londres, en particulier les groupes miniers tels que Glencore (+5%), BHP Billiton (+4,6%), ou encore Rio Tinto (+3%).

A contre-courant de la tendance à Londres, Kingfisher recule de 2,6% à la suite d'un point d'activité du distributeur d'articles de bricolage au titre de son troisième trimestre, marqué par des performances contrastées sur le plan géographique.

Sur le CAC40 parisien, Bouygues prend 2,2% à la faveur d'un relèvement d'opinion chez Credit Suisse à 'surperformance', alors qu'Essilor dévisse de 6,6% sous le poids d'un avertissement sur résultats du fabricant de verres ophtalmiques.

Wolters Kluwer prend 2,1% à Amsterdam et figure ainsi dans le haut de l'AEX, aidé par Credit Suisse qui relève son opinion de 'sous-performance' à 'surperformance' et son objectif de cours de 34 à 40 euros sur le titre du groupe d'édition.

Uniper grimpe de 3,8% à Francfort, après que la société récemment introduite en Bourse -et qui regroupe essentiellement des activités conventionnelles d'E.ON- ait dévoilé des résultats à neuf mois en forte progression en niveau opérationnel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant