Europe : Google marque un point contre le «droit à l'oubli»

le
0
Le moteur de recherche n'est pas contraint de supprimer des informations de ses résultats, au seul motif qu'elles sont nuisibles pour un individu, selon l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne. » Google soutient des chercheurs pour se racheter une conduite

Le «droit à l'oubli» prend un coup en Europe. Mardi, l'avocat général de la Cour de justice européenne, la plus haute juridiction de l'UE, a estimé que Google n'était pas obligé d'effacer de ses résultats des données nuisibles pour un individu, dès lors qu'elles sont légales. «Une demande tendant à faire supprimer des informations légales et légitimes qui sont entrées dans la sphère publique serait constitutive d'une ingérence dans la liberté d'expression de l'éditeur de la page web», explique dans un communiqué la Cour de justice.

L'avocat général Niilo Jääskinen était invité à se prononcer sur une affaire intentée contre Google en Espagne. Le point de départ remonte à 1998, lo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant