Europe: gains préservés après l'emploi américain.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du DAX de Francfort (+0,2%), la majorité des Bourses européennes se maintient dans le vert en fin de séance, alors même que Wall Street se montre plus hésitant (-0,1% sur le Dow Jones) à la suite du rapport sur l'emploi américain.

'A l'image de la séquence fortement baissière que nous avons connu en début d'année, la violence du mouvement haussier que nous vivons depuis le 11 février laisse perplexe...', estime un gérant de Barclays Bourse.

Selon lui, la hausse actuelle des indices repose notamment sur l'anticipation d'une action forte de la BCE jeudi prochain. 'Attention cependant à une éventuelle déception ou à une annonce déjà intégrée dans la hausse actuelle des cours...', prévient-il.

Pour l'heure, l'attention est tournée vers les Etats-Unis qui ont généré 242.000 emplois non agricoles en février, alors que les économistes n'en anticipaient en moyenne que 185.000.

Si le taux de chômage s'est maintenu comme prévu à 4,9%, Natixis souligne que le taux de participation au marché du travail s'est amélioré, suggérant que des chômeurs précédemment découragés reprennent leurs recherches d'emploi.

La banque française estime que ce rapport rend plus probable son scénario de base, qui table sur une nouvelle hausse de taux directeurs par la Fed en juin prochain, même s'il 'ne change pas la donne pour la réunion de mars' qui devrait être marquée par une position attentiste.

Le FTSE progresse de 0,6% à Londres, malgré les réactions plutôt négatives des opérateurs aux résultats annuels dévoilés par London Stock Exchange (-1,5%) et par le groupe de communication WPP (-0,7%).

Le CAC40 parisien monte de 0,7%, tiré entre autres par le groupe parapétrolier Technip (+4,6%) après qu'il ait bouclé avec succès une émission complémentaire à son financement obligataire synthétique.

A Amsterdam où l'AEX gagne aussi 0,7%, le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto caracole loin en tête en s'envolant de 12%, salué pour des résultats rassurants au titre de 2015.

Le Bel20 de Bruxelles recule de moins de 0,1% malgré les gains affichés notamment par le métallurgiste Bekaert (+4%) et par le distributeur automobile D'Ieteren (+3%).

Le PSI de Lisbonne avance de 1,1%, emmené notamment par l'opérateur télécoms NOS (+2,3%), sur fond d'une note de Morgan Stanley qui reste à 'surpondérer' sur le titre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant